jeudi 21 mars 2019
Accueil / L'actualité Occitanie / Gard : une femme de 92 ans grièvement blessée, cinq membres de sa famille mis en examen
Illustration (SD/L'Essor).

Gard : une femme de 92 ans grièvement blessée, cinq membres de sa famille mis en examen

Cinq membres de sa famille ont été mis en examen jeudi à Nîmes après la tentative d’assassinat à l’arme à feu d’une femme de 92 ans, grièvement blessée à son domicile de Saint-Siffret (Gard) en novembre, a indiqué le procureur de la République de Nîmes.

Un quinquagénaire, mari de la nièce seule héritière de la nonagénaire, a été mis en examen pour “tentative d’assassinat” tandis que la nièce, ses deux enfants, et un autre membre de la famille sont mis en examen pour “non dénonciation de crime et dissimulation de preuve“, a précisé Eric Maurel lors d’une conférence de presse.

Le magistrat a demandé un mandat de dépôt pour le couple et un contrôle judiciaire pour les autres membres de la famille dont un est mineur. “La dame mise en examen est la nièce de la victime, c’est même sa seule héritière. La vieille dame avait l’habitude d’aider financièrement sa nièce. Mais un jour, elle a déposé plainte contre elle pour des abus de faiblesse”, a poursuivi le procureur de Nîmes.

Un article du Point en dit plus sur la personnalité de la victime :

Deux plaintes au total qui vont aboutir à deux condamnations devant le tribunal correctionnel de Nîmes en 2017 et un total de neuf mois de prison ferme.

Dans ce contexte, l’hypothèse familiale a été très rapidement privilégiée. Rien n’a été volé dans la maison. Une porte a été retrouvée ouverte, mais il n’y avait aucune trace d’effraction“, confie le patron de la Section de recherches de Nîmes, le lieutenant-Colonel François Devigny.

Le 7 novembre dans la nuit, la dame avait été surprise dans son sommeil, probablement dans son lit. Un homme lui avait tiré dessus. La victime a été très grièvement blessée et a dû être opérée et amputée d’une main. Son pronostic vital a été engagé et elle se trouve encore en soins. Cette ancienne enseignante de philosophie à la retraite vivait seule dans une belle villa du village de Saint Siffret, près d’Uzès.

AFP

A voir également

Traitement des prélèvements ADN à l'IRCGN (Photo d'illustration - MG/ESSOR)

Un prédateur sexuel confondu 13 ans après les faits grâce aux constatations des “experts” de la Gendarmerie

Grâce à des traces biologiques soigneusement prélevées et enregistrées dans le fichier national automatisé des …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *