lundi 19 août 2019
Accueil / A la une / Attentat dans l’Aude : le gendarme ayant pris la place d’un otage est décédé (version actualisée)
Photo d'illustration (GIGN).
Photo d'illustration (GIGN).

Attentat dans l’Aude : le gendarme ayant pris la place d’un otage est décédé (version actualisée)

Dernière minute : le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame qui avait pris la place d’un otage et qui a été atteint de deux balles par le terroriste est décédé ce samedi matin a annoncé le président de  la République qui lui a rendu hommage.  Arnaud Beltrame, qui s’était proposé comme otage auprès du jihadiste auteur des attaques de Trèbes et Carcassonne, a fait “preuve d’un courage et d’une abnégation exceptionnels“, a ajouté le chef de l’Etat dans un communiqué.

Le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb a annoncé à 14h50 sur son fil Twitter que le preneur d’otage avait été abattu :

Le site du journal Le Parisien fait état “d’un gendarme otage qui a été blessé par balles” et d’un autre militaire également blessé. L’attaque terroriste aurait fait trois morts.

Une prise d’otages était en cours à Trèbes, commune de 6500 habitants,  dans l’Aude dans un supermarché de l’enseigne Super U où un homme se réclamant de l’Etat islamique s’était retranché vers 11 heures ce matin. Le GIGN ainsi que la BRI s’étaient rendus sur place indiquait le site de Franceinfo.

Le fil Twitter du Ministère de l’Intérieur a annoncé l’arrivée de Gérard Collomb sur place vers 14h30:

Le ministère de l’Intérieur Gérard Collomb a demandé aux habitants “d’éviter le secteur et de rester à l’écoute des consignes de sécurité“.

Le Premier a déclaré sur BFMTV que tout laissait à penser “qu’il s’agirait d’un acte terroriste“. La prise d’otages a été précédée d’une première agression armée contre quatre CRS dont un a été blessé mais son pronostic vital n’est pas engagé a ajouté Edouard Philippe. La section anti-terroriste du parquet de Paris a été saisie.

Une cellule d’information pour le public

La Préfecture de l’Aude a mis en place une cellule d’information destinée aux directement concernées par l’opération en cours :

A voir également

La 1ère compagnie de l’école de Dijon à la nécropole de la guerre d’Indochine pour honorer son parrain

La 16ème promotion de l'école de Gendarmerie de Dijon s'est rendue au mémorial des morts d'Indochine à Fréjus afin d'honorer leur parrain, ancien d'Indochine.

4 Commentaires

  1. Niou

    Un seul motu immense “RESPECT” à cet homme exceptionnel qui a grandi par son sacrifice son courage toute l’institution. Tous les personnels qui ont servi à ses côtés outre leur immense peine doivent être fiers d’avoir côtoyer un officier de grande valeur. Toutes mes condoléances attristées à sa famille de tous ses frères d’Arme

  2. baratz

    Quel homme d’honneur et de courage.
    Quand vas-ton expulser les fichés S qui ont la double nationalité ainsi que ceux fichés S qui sont en attente
    d’obtenir la double nationalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *