samedi 25 mai 2019
Accueil / L'actualité Nouvelle-Calédonie / La mort de William Decoiré reconstituée par la Justice
Justice (Photo Matthieu GUYOT/Essor)
(Photo/MG/Essor).

La mort de William Decoiré reconstituée par la Justice

La Justice vient de procéder à la reconstitution des événements qui ont conduit à la mort de William Decoiré, ce jeune kanak de 23 ans, mardi 22 mai, rapporte Les Nouvelles Calédoniennes. La reconstitution, qui a duré cinq heures, a permis “d’apporter des réponses sur les positions des gendarmes et de la camionnette conduite par William Decoiré”, a déclaré aux Nouvelles Calédoniennes l’avocat de la famille de la victime.

Une centaine de gendarmes ont été mobilisés pour sécuriser la reconstitution. La mort de William Decoiré avait déclenché une vague de violences sur le territoire de la tribu de St-Louis (commune du Mont-Dore), au cours de laquelle une douzaine de gendarmes avaient été blessés: jets de pierre, entrave à la circulation, tirs sur les véhicules et les militaires.

Lire aussi sur L’Essor : Violences en Nouvelle-Calédonie : trois nouvelles incarcérations

Les Nouvelles Calédoniennes révèlent également que le gendarme auteur du tir mortel a été “récemment” mis en examen pour violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner par la juge d’instruction en charge de cette affaire. La famille de la victime estime, rapporte le quotidien régional, que “la légitime défense ne tient pas car William tentait de s’enfuir et ne voulait pas tuer un gendarme”.

Avant l’ouverture de cette information judiciaire, suite à une plainte de la partie civile, le parquet de Nouméa avait lui conclu à la légitime défense au cours de l’enquête préliminaire. “Les éléments recueillis, en particulier les auditions récentes des passagers du fourgon volé, ne remettent pas en cause la réalité de la légitime défense ressortant des déclarations des militaires”, expliquait le parquet. Selon ces derniers, William Decoiré, un évadé de prison de 23 ans, avait été tué le 29 octobre par un gendarme alors qu’il tentait de foncer sur un autre gendarme au volant d’une camionnette.

A voir également

Véhicule de la Gendarmerie à Vence (Photo d'illustration S.D L'Essor).

Deux gendarmes blessés dans l’Eure par un chauffard

Deux gendarmes de l'Eure ont été légèrement blessés, ce mardi 7 mai. Leur véhicule a été percuté par une camionnette qui a pris la fuite.

Un commentaire

  1. DECAUNES

    faut bien trouver une tête donc celle d’un gendarme. J’espèe que toute la Gendarmerie et retraités le soutiennent. Courage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !