vendredi 6 décembre 2019
Accueil / L'actualité Nouvelle-Calédonie / Hausse la délinquance de 27,6 % en Nouvelle-Calédonie
(Photo/Gendarmerie nationale).

Hausse la délinquance de 27,6 % en Nouvelle-Calédonie

Lors de l’état-major de sécurité qui s’est tenu le 7 mars, le haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie a présenté le bilan statistique pour 2017 et annoncé les nouvelles mesures qui vont être mises en place pour y faire face.

Les infractions relevées par l’action des services (IRAS) pour la Police et la Gendarmerie  est en constante augmentation (+27,6 %, + 562 faits).  Le nombre de mineurs mis en cause continue d’augmenter (+2,5%, + 54 faits) et 1 mis en cause sur 4 est mineur. “La consommation excessive d’alcool (6 652 faits d’ivresse publique et manifeste en 2017 contre 4 938 en 2016  en zone police soit une  hausse de 34,7 %) et de psychotropes demeure la source principale des problématiques en matière d’ordre public et explique l’évolution de la délinquance” relate le communiqué du haut-commissaire de la République Thierry Lataste. Il était l’invité du journal de la 1ere :

Les atteintes à l’intégrité physique progressent (+ 9,6%, soit +314 faits). Si les violences physiques crapuleuses augmentent très légèrement (+ 7,5%, soit +11 faits), ces faits restent toujours sous la moyenne nationale. Les violences physiques non crapuleuses sont en hausse (+9,6%, +239 faits), notamment les coups et blessures volontaires (+7,2%, + 155 faits). Dans ce domaine, la Nouvelle-Calédonie est au-dessus de la moyenne métropolitaine. Dans la grande majorité des cas, il s’agit de violences intrafamiliales ou de rixes entre personnes alcoolisées.

Lire aussi sur L’EssorLes enjeux de la Gendarmerie outre-mer (interview vidéo du général Lambert Lucas)

Écusson référent sûreté
(Photo/DC/L’Essor).

Pour lutter contre les cambriolages des commerces, les mesures en zone Gendarmerie prévoient “une hausse de 10% de patrouilles,  c’est ainsi 15 patrouilles qui quadrilleront le Grand Nouméa le week-end entre 23h et 5h du matin“. En zone police, le nombre de patrouilles va être doublé le week-end, soit jusqu’à dix patrouilles, aux mêmes horaires.

Les opérations anti-délinquance qui ont lieu plusieurs fois par mois seront désormais consacrées à la lutte contre les cambriolages. Lors des patrouilles, un contact sera établi avec chaque commerçant et une mise en relation avec un référent sûreté sera systématiquement proposée.

Dans le cadre de la Police de sécurité du quotidien, il est prévu un renforcement de la présence des forces de l’ordre sur la voie publique avec notamment la multiplication des patrouilles afin de garantir un meilleur maillage territorial.

Des contrôles d’identité nocturnes des mineurs seront effectués et une procédure de signalement mises en place. Des procédures judiciaires pour délaissement de mineurs et mise en péril de mineurs seront diligentées à l’encontre des parents.

Il est prévu de renouer le contact avec la population  “notamment via les groupes de contact qui seront mis en œuvre à  la compagnie de gendarmerie de Nouméa“.

A voir également

Des gendarmes mobiles (Crédit photo MG/L'Essor).

61 escadrons de gendarmerie mobile mobilisés pour les manifestations du 5 décembre

Les gendarmes mobiles vont être à nouveau massivement mobilisés pour la journée de grève du jeudi 5 décembre contre la réforme des retraites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *