samedi 31 octobre 2020
Accueil / A la Une / Vol à main armée en Dordogne : l’ancien SAS piégé par un poil de chien
Section de recherches
Illustration (DC/L'Essor).

Vol à main armée en Dordogne : l’ancien SAS piégé par un poil de chien

Deux hommes, dont un ancien membre des  forces spéciales britanniques, ont été écroués pour un vol à main armée dans  un château en Dordogne en 2016, dont le propriétaire est également britannique, a annoncé vendredi la gendarmerie.

Les faits s’étaient déroulés dans la soirée du 15 novembre 2016 à Lanouaille, au nord-est du département : armés d’un fusil et d’un pistolet,  cagoulés, les deux braqueurs avaient menacé les propriétaires du château de La Durantie, un couple anglo-allemand, et leurs sept invités. Ils avaient dérobé  plusieurs milliers d’euros en liquide dans le coffre-fort situé au sous-sol du château, ainsi qu’une montre de luxe.

Les malfaiteurs s’exprimaient notamment en anglais et avaient interpellé le propriétaire par son nom. Les deux suspects, un homme de 28 ans dont la nationalité n’a pas été précisée, et un Britannique de 57 ans, ex-membre du Special Air Service (SAS),  une unité des forces spéciales britanniques, ont été arrêtés le 18 décembre  avec quatre autres personnes en Charente et en Dordogne, précise la  gendarmerie de ce département sur sa page Facebook.

Au cours de l’enquête, les gendarmes découvrent vite que l’un des auteurs du braquage pourrait être le propriétaire d’un chien de type Jack Russell relate Jean-Marc Ducos dans Le Parisien.  Et ils cernent tous les Britanniques propriétaires de ce type de chien dans la région, et s’orientent vers la commune de Charmé où l’ancien membre des commandos de Sa majesté a élu domicile poursuit Le Parisien.

L’enquête, menée par la section de recherches de la gendarmerie de Bordeaux et la brigade de recherches de la gendarmerie de Nontron, a également permis la découverte de 130 pieds de cannabis, et la saisie de cocaïne, résine de cannabis et cachets d’ecstasy.

A l’issue des gardes à vue, l’homme de 28 ans et le Britannique ont été écroués. Un homme de 71 ans et une femme de 50 ans ont quant à eux été placés sous contrôle judiciaire.

Le Château de La Durantie, construit en 1830 par le Maréchal Bugeaud (1784-1849), a été acquis il y a une dizaine d’années par le couple anglo-allemand qui le loue pour des mariages et réceptions.

Avec AFP

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.