mercredi 24 avril 2019
Accueil / L'actualité Nouvelle Aquitaine / Les gendarmes mettent la main dans la Vienne sur un homme des bois suspecté d’une dizaine de vols
Le campement de l'homme des bois de Surin (crédit photo: Gendarmerie nationale).
Le campement de l'homme des bois de Surin (crédit photo: Gendarmerie nationale).

Les gendarmes mettent la main dans la Vienne sur un homme des bois suspecté d’une dizaine de vols

Les gendarmes de Montmorillon (Vienne) ont fait une découverte insolite ce mardi 22 mai, à l’issue d’une battue. En cherchant à résoudre une série de vols inexpliqués aux alentours du village de Surin, ils ont mis la main sur un anglais, âgé de 51 ans, qui campait depuis cinq mois au cœur d’un bois, rapporte La Nouvelle République.


Afficher une carte plus grande

Ici, dans cette forêt touffue, cet homme avait installé un campement de fortune, lit et télévision sur batterie pour, sans doute, égailler ses soirées. Un scénario qui n’est pas sans rappeler, toutes proportions gardées, à cet américain, Christopher Knight, retrouvé dans une forêt du Maine 27 ans après sa disparition.

L’homme des bois de Surin, estiment les gendarmes, parcourait à vélo à la nuit tombée les environs de Surin pour mettre la main sur de la nourriture dans les réfrigérateurs, effrayant des personnes âgées. En tout, près de 200 objets divers – des bouteilles de gaz, des appareils de cuisson, des ordinateurs portables neufs, des bijoux, de l’argenterie, selon le quotidien régional. A charge désormais pour les gendarmes de retrouver les éventuelles victimes.

L’homme, un ancien militaire de l’armée britannique, n’en serait pas à son coup d’essai. Il avait déjà été condamné, en son absence, le 4 janvier en 2017 à quinze mois de prison ferme pour une quarantaine de cambriolages. Il dort désormais… au centre pénitentiaire de Poitiers-Vivonne.

A voir également

Barricades constituées de bouteilles de gaz à Notre Dame des Landes Gendarmes mobiles à Notre-Dame-des-Landes (Photo d’illustration Gendarmerie Nationale)

Notre-Dame-des-Landes: le point un an après l’opération

Le 9 avril 2018 restera une date historique pour la Gendarmerie Nationale. Ce jour là, en pleine nuit, elle lance une opération de maintien de l'ordre historique: l'évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes.

Un commentaire

  1. Stellor

    Heureusement qu’il avait la télévision sur batterie pour….. s’égayer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !