L'Essor

Les fêtes de la Madeleine à Mont-de-Marsan : plus de 300 gendarmes et policiers mobilisés

Photo d'illustration (S.D/L'Essor).

Une foule immense en tenue blanche et foulard bleu va déferler à partir de mercredi dans les rues de Mont-de-Marsan dans les Landes pour cinq jours et cinq nuits intenses à l’occasion des traditionnelles Fêtes de la Madeleine qui seront encore un peu plus sécurisées que d’ordinaire, état d’urgence oblige.

Avec plus de 600.000 festayres – des personnes qui font la fête en gascon – attendus dans la préfecture des Landes jusqu’au 23 juillet, il s’agit des premières grandes ferias de l’été. Suivront Bayonne (Pyrénées-Atlantiques), du 26 au 30 juillet, puis Dax (Landes) du 11 au 15 août, entre autres multiples fêtes de villages aux quatre coins du Sud-Ouest.

Durant ces cinq jours, la fête se déroulera sous haute sécurité, comme l’an passé. Immédiatement après l’attentat de Nice, le 14 juillet, Mont-de-Marsan avait déjà renforcé son dispositif par des blocs de béton anti-intrusion sur les accès principaux.

Pour l’édition 2017, les effectifs de surveillance sont en légère augmentation avec 310 policiers et gendarmes, 160 CRS, 120 policiers municipaux et vigiles assermentés, mais aussi 140 militaires du dispositif “Sentinelle” pour patrouiller hors du périmètre de sécurité de la fête.

Sur ce périmètre du cœur de ville aux 28 points de surveillance, il sera interdit de circuler aux véhicules motorisés à partir de 11h.

Les 17 caméras de vidéoprotection de la ville seront renforcées – c’est une première à Mont-de-Marsan – par neuf appareils de la Direction centrale des CRS, centrés sur les lieux aux densités les plus fortes.

Exit mobile version