mercredi 30 septembre 2020
Accueil / L'actualité Nouvelle Aquitaine / Près de 400 kg de cannabis saisis par la gendarmerie dans le sud-ouest
Photo SIRPA.

Près de 400 kg de cannabis saisis par la gendarmerie dans le sud-ouest

Près de 400 de résine de cannabis ont été saisis samedi matin par les gendarmes à Lacq (Pyrénées-Atlantiques), près de Pau, lors d’une opération qui a mobilisé une quarantaine de gendarmes, a annoncé mardi la gendarmerie.

La section de recherches de Pau, appuyée par des personnels du groupement de gendarmerie des Pyrénées-Atlantiques et par l’antenne GIGN de Toulouse a saisi 383 kg résine de cannabis sur la commune de Lacq et trois véhicules ayant participé à leur transport.

Cette intervention s’inscrit dans le cadre d’une commission rogatoire délivrée par Joëlle Guiroy, juge d’instruction au tribunal de grande instance de Pau, pour « vols, importation de produits stupéfiants et association de malfaiteur, le tout en bande organisée ».

L’intervention s’est déroulée au moment où les trafiquants stationnaient leur véhicule dans un domicile qui avait été détecté comme étant un point de stockage temporaire lors de la remontée de convoi vers le nord depuis l’Espagne.

L’enquête qui a permis d’obtenir ce résultat a duré près de sept mois, et son succès est dû au travail des enquêteurs mais également à l’excellente collaboration de ces derniers avec la douane de Bayonne et la Garde Civile espagnole.

Les échanges de renseignements réguliers avec ses deux services ont permis de matérialiser a posteriori de nombreux convois similaires.

Au total trois hommes ont été placés en garde à vue samedi puis présentés au juge d’instruction lundi. Deux ont été placés en détention provisoire et un sous contrôle judiciaire à l’issue du passage devant le juge des libertés et de la détention. Une autre interpellation a eu lieu lundi et la personne se trouve toujours en garde à vue.

De son coté, dans le cadre de son enquête, la Garde Civile a procédé à la perquisition d’un box dans la région de Santander où elle a découvert une arme de guerre de type kalachnikov et une arme de poing qui « confirme la dangerosité de l’équipe interpellée », selon le communiqué de la gendarmerie.

Les personnes interpellées encourent une peine maximale de 30 ans de réclusion criminelle.

PMG

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *