dimanche 27 septembre 2020
Accueil / L'actualité Normandie / Actes de torture et de barbarie sur une femme vulnérable : six personnes écrouées
véhicules de gendarmerie (S.D L'Essor).
Photo d'illustration (S.D L'Essor).

Actes de torture et de barbarie sur une femme vulnérable : six personnes écrouées

Six personnes ont été mises en examen et écrouées dans le Calvados pour avoir commis des actes de torture et de barbarie sur une femme vulnérable de 47 ans. L’enquête a été menée par les gendarmes de la compagnie de gendarmerie de Deauville dont ceux de la brigade des recherches appuyés notamment par la brigade de Villers-sur-Mer.

Les suspects, âgés de 23 à 52 ans, sont quatre personnes de la même famille et deux personnes de leur entourage. Quant à la victime, c’est une majeure protégée, a précisé le procureur de la République de Caen, Carole Etienne.

Les faits se sont déroulés à Cricqueville-en-Auge, à une poignée de kilomètres au sud de Cabourg. “Sous couvert de jeux, tels qu’ils sont décrits par les mis en examen, le parquet, puis le juge d’instruction ont estimé qu’ils devaient être qualifiés comme des actes de torture et de barbarie”, a expliqué Mme Etienne.

Quoique majeures, certaines personnes sont dans l’impossibilité d’accomplir les actes de la vie civile, d’exercer leurs droits personnels, de gérer leur patrimoine. C’est pour de tels cas qu’a été créé le statut de majeur protégé, une mesure de protection visant à garantir les majeurs vulnérables d’actes malencontreux. Les circonstances qui rendent nécessaires la protection de certains majeurs sont essentiellement l’altération de leurs facultés mentales ou corporelles.

Une seconde victime aurait subi pour sa part des “actes de violence” et été mise à l’abri, a précisé le parquet. Interpellés cette semaine, les différents suspects ont été mis en examen et incarcérés vendredi.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *