mardi 17 septembre 2019
Accueil / A la une / Le maire de Versailles dénonce l’état déplorable des logements des gendarmes
Des gendarmes mobiles à l'entrainement (M. Guyot/Essor)
Des gendarmes mobiles à l'entrainement (M. Guyot/Essor)

Le maire de Versailles dénonce l’état déplorable des logements des gendarmes

Le maire de Versailles, François de Mazières, a choisi le jour où le Congrès se réunissait dans sa ville pour attirer de nouveau l’attention d’Emmanuel Macron sur l’état “déplorable” dans lequel se trouvent les logements des gendarmes dans la caserne de Satory. Voici le communiqué qu’il a publié sur sa page Facebook le 3 juillet:


Dans une interview accordée à France Bleu, le maire déplore que la piscine de Satory, propriété du Ministère de l’Intérieur ferme. Il appelle à faire attention “aux conditions de vie des gendarmes” par le déblocage de subventions exceptionnelles.

1500 gendarmes et leurs familles sont logés à Satory dont les militaires du GIGN. Afin d’obtenir des crédits, le maire avait proposé en 2015 de rendre les logements des gendarmes éligibles au financement par l’Anru (Agence nationale de rénovation urbaine). La proposition de loi avait été rejetée le 3 décembre 2015 par l’Assemblée nationale.

Logements du quartier Delpal à Versailles Satory

 l’Essor de la Gendarmerie avait consacré un article à ce sujet. Y était citée la caserne de Satory, à Versailles “qui abrite notamment le groupement blindé de gendarmerie mobile (GBGM), n’a pas non plus été rénovée depuis des décennies. “

A revoir,  l’interview en vidéo de Kevin Crombez, gendarme mobile logé à Satory et délégué de l’association GendXXI qui affirmait en 2015 « Si on fait une liste des problèmes, on peut citer le vitrage trop fin et hors d’âge, les coupures d’eau chaude, les pannes de chauffage, la mauvaise isolation,… ».

A voir également

Le général d'armée Richard Lizurey, directeur général de la Gendarmerie nationale (Photo d'illustration S.D/L'Essor).

La succession de Richard Lizurey est ouverte

Après l'adieu aux armes du général d'armée Richard Lizurey, le 15 octobre, qui sera le nouveau directeur général de la Gendarmerie?

2 Commentaires

  1. Lefebvre Martial

    24 ans de service pour comprendre que certains de nos chers élus n’en nont que cure des gendarmes et de leur famille. Il y a 38 ans, dans la petite unité départementale en Lorraine, je n’avais pas d’eau chaude chez moi, les WC sur le palier, la salle de bains au grenier sous les tuiles et donc non isolée. Le chauffage ? impossible tout au fioul, avec des plafond à 3,20 m. Des collègues dans la même compagnie, devaient avec femme et enfants traverser en centre ville la cours de la brigade (juste à coté d’un cinéma…) pour aller aux toilettes communes, le matin les uns et les autres sortaient les seaux !!!.
    Courage, les promesses sont gratuites

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *