samedi 14 septembre 2019
Accueil / L'actualité Île-de-France / Coda – Lair et Roynette, le futur architecte de la rénovation de Delpal
La cité-jardin Delpal (Crédit photo: GT/L'Essor).
La cité-jardin Delpal (Crédit photo: GT/L'Essor).

Coda – Lair et Roynette, le futur architecte de la rénovation de Delpal

On sait qui va superviser la réhabilitation de la cité Delpal à Satory. Le cabinet d’architectes Coda – Lair et Roynette vient en effet de remporter le marché de maîtrise d’œuvre de ce chantier, le 14 décembre. Ce contrat, d’une valeur de 425.000 euros environ, a été attribué le 12 novembre. Trois offres avaient été reçues par la Gendarmerie.

Lire aussi sur L’EssorAu cœur des logements vétustes de la Gendarmerie (vidéo)

Le cabinet, qui s’occupe également de constructions neuves et de sites accueillant du public, précise sur son site internet être spécialisé dans les projets de haute qualité environnementale. “Le choix des techniques énergétiques et des matériaux pérennes est conçu dans une pensée d’évolutivité et de durabilité des bâtiments”, expliquent ainsi les architectes.

Les travaux aux Clairions (Crédit photo: ADC Vincent Baudin).
Les travaux aux Clairions (Crédit photo: ADC Vincent Baudin).

Cette agence d’architectes créée en 1988 est spécialisée dans les opérations de réhabilitation de logements sociaux occupés. Elle connaît déjà les problématiques de l’Arme en matière de logement. Ces architectes gèrent en effet la maîtrise d’œuvre de la rénovation des 176 logements de la caserne des Clairions, à Auxerre.

Ce dernier chantier, d’une valeur de 8,8 millions d’euros selon le cabinet, doit être livré au début de l’année 2019. Les architectes avaient prévu dans l’Yonne la mise en place d’isolations thermiques extérieures et le remplacement des menuiseries. L’Arme avait décidé il y a quatre ans de lancer des travaux au vu de la vétusté des logements (pièces humides ou électricité).

G..T.

A voir également

Le site internet de Me Samia Maktouf (Capture d'écran).

Une avocate de victimes du 13 novembre piratée par son prestataire informatique

Pour forcer la main à Me Maktouf, un webdesigner a vandalisé son site. Ce business angel dans la blockchain souhaitait lui vendre un contrat de maintenance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *