vendredi 22 janvier 2021
Accueil / L'actualité Île-de-France / Gendarmes et policiers main dans la main dans le Val-d’Oise
Photo d'illustration de policiers et de gendarmes (Photo/DDSP 95).
Photo d'illustration de policiers et de gendarmes (Photo/DDSP 95).

Gendarmes et policiers main dans la main dans le Val-d’Oise

L’union fait la force dans le Val d’Oise où gendarmes et policiers ont mis en place un partenariat exemplaire et prometteur.

Le colonel Thomas et le contrôleur général Lauze ont présidé cette réunion prometteuse (Photo DDSP 95)

Une première réunion de travail rassemblant les responsables de la Police et de la Gendarmerie du Val-d’Oise s’est tenue en janvier à Cergy comme le relate Le Parisien. Concrètement, la lutte contre les cambriolages, les vols avec violences, les phénomènes de bandes et le terrorisme, figuraient, entre autres, au menu de cette séance commune.

 

Les délinquants se jouent des frontières et nous devons travailler ensemble pour se compléter et être encore plus efficaces, les gendarmes ont des savoir-faire et  des moyens spécifiques que nous n’avons pas et vice et versa” explique le contrôleur général Frédéric Lauze, directeur départemental de la sécurité publique du Val d’Oise qui “s’entend très bien avec le commandant de groupement de gendarmerie, le colonel Thomas“.

Marcher au canon le plus vite possible

Pour ce dernier, “le niveau de violence est tel qu’il justifie le développement d’une interopérabilité entre forces de l’ordre“. En 2014, les gendarmes sont intervenus en renfort des policiers à Sarcelles. En juillet dernier, ce sont les policiers qui ont donné “un coup de main” aux militaires à Beaumont-sur-Oise. ” Je n’oublie pas qu’ils ont empêché l’envahissement  de la brigade” commente le colonel Charles-Antoine Thomas qui évoque pour l’Essor la formalisation de ce partenariat unique en France.

Ce partenariat comprend plusieurs aspects : d’abord une fluidification des rapports entre les deux institutions dans le but de “prioriser” l’action. “Dès qu’elles sont confrontées à un événement, des patrouilles doivent pouvoir s’engager qu’elles soient en zone Police ou Gendarmerie, le but est de marcher au canon le vite possible” détaille le colonel Thomas qui estime que ces réunions vont permettre de “mieux se connaître“.

Concrètement, ce partenariat va aussi être ponctué par des échanges sur des  phénomènes d’ampleur comme par exemple les vols de voitures afin d’élaborer des stratégies communes afin de “boucher les trous de la raquette“.

Autres actions mises en place : un catalogue des capacités rares de chacune des deux institutions et un planning de formations communes sur des sujets comme le plan NOVI (nombreuses victimes).

D.C

Crowdfunding campaign banner

2 Commentaires

  1. Très bien cette entente! C’est naturel et ça devrait se faire partout en France! Amitiés:-)

  2. GRASSIN Jean

    Tous ensembles -Tous ensembles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.