samedi 21 septembre 2019
Accueil / A la une / Le tueur du major Laurent Pruvot et de trois autres personnes jugé à partir du 25 avril aux assises de la Somme
Cérémonie d'hommage au gendarme Laurent Pruvot
Cérémonie d'hommage au gendarme Laurent Pruvot

Le tueur du major Laurent Pruvot et de trois autres personnes jugé à partir du 25 avril aux assises de la Somme

Major Laurent Pruvot
Major Laurent Pruvot

L’auteur de la fusillade de Roye (Somme) en août 2015, qui avait tué un gendarme, le major Laurent Pruvot, et trois membres d’une même famille de gens du voyage, sera jugé pour assassinats du 25 avril au 5 mai par la cour d’assises de la Somme, a annoncé le parquet d’Amiens mercredi dans un communiqué.
Le 25 août 2015, Marcel Ruffet, alors âgé de 73 ans et issu de la communauté des gens du voyage, avait abattu au fusil de chasse trois membres d’une même famille – une femme de 19 ans, sa fille de neuf mois et son beau-père – ainsi qu’un gendarme de 44 ans intervenu sur les lieux. Il avait tiré au total une trentaine de coups de feu.


Interview du commandant de gendarmerie de la région Picardie

Durant les premières semaines de l’enquête, ses motivations étaient restées floues. Mais le procureur d’Amiens de l’époque, Bernard Farret, avait évoqué l’hypothèse d’un “différend” survenu un an auparavant avec la famille des victimes. Des analyses avaient révélé qu’il était sous l’emprise de l’alcool lors de cette soirée sanglante.

Cette tuerie avait débouché sur le blocage de l’autoroute A1 par des gens du voyage de Roye, au plus fort des retours de congés fin août 2015. Ils exigeaient la remise en liberté d’un proche, le temps qu’il puisse assister aux funérailles de la famille.
Dix des auteurs du blocage avaient été condamnés en février 2016 à des peines allant de quatre à 18 mois ferme, sans mandat de dépôt.

A voir également

La cour d'honneur de l'Elysée, en 2014, lors des Journées du patrimoine (Crédit photo: Vostok 91/ Flickr)

38 escadrons mobilisés pour des Journées du patrimoine sous tension

Les 36e Journées du patrimoine s'annoncent brûlantes. L'événement, sous protection de nombreux escadrons, risque d'être bousculé par les Gilets jaunes.

Un commentaire

  1. Repose en paix Laurent, en espérant que le jugement soit exemplaire pour une fois…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *