samedi 26 septembre 2020
Accueil / L'actualité Hauts-de-France / Procès Hermant : la défense plaide la relaxe envers l'”indic” accusé de trafic d’armes
Photo d'illustration (S.D/L'Essor).

Procès Hermant : la défense plaide la relaxe envers l'”indic” accusé de trafic d’armes

Amalgame” de la procédure et “opération sauvetage de la gendarmerie“: l’avocat de Claude Hermant, un “indic” des douanes puis des gendarmes poursuivi pour trafic d’armes en bande organisée, dont six ont servi à Amedy Coulibaly dans l’attentat de l’Hyper Cacher, a plaidé samedi à Lille la relaxe de son client.

L’avocat de Claude Hermant “plaide la relaxe à 99%

Claude Hermant, 54 ans, est le principal mis en cause dans cette méandreuse affaire comptant dix prévenus et portant sur quelque 500 armes, jugée en correctionnelle après deux ans et demi d’instruction.

Je plaide la relaxe à 99%“, a déclaré Me Maxime Moulin, son avocat, affirmant qu’à l’exception de trois armes, “la légalité et l’absence de réactivation” de toutes les autres ne faisaient pas de Claude Hermant un “coupable“.

L’achat d’armes est légal“, a démontré Me Moulin, s’engouffrant dans les “interstices” juridiques de la réglementation française et européenne en matière d’armes, “la pierre angulaire” sur laquelle le parquet aurait dû “s’interroger plus longtemps“.

L’arsenal acquis en Slovaquie via la société de la compagne de Claude Hermant, “ce ne sont pas des armes mal neutralisées mais des armes de tir à blanc“, a-t-il distingué, ajoutant que leur réactivation n’était démontrée par “aucune expertise“.

Le ministère public a requis vendredi à l’encontre de Claude Hermant dix ans de prison, soit la peine maximale encourue, ainsi que 150.000 euros d’amende, en raison de ce trafic mais aussi de “l’immense escroquerie des déclarations de Claude Hermant“.

C’était le bal des faux-culs

Les dépositions à la barre de gendarmes mercredi -, aux récits confus conduisant à s’interroger sur un “blanc-seing” dont le prévenu aurait pu bénéficier de la part de leur part -, et d’un douanier jeudi, soupçonné d’en avoir profité pour lui acheter une arme, ont jeté le trouble sur le rôle des forces de l’ordre.

C’était le bal des faux-culs“, a ironisé Me Moulin, dénonçant une “incitation à la commission d’une infraction” de la part des militaires aux pratiques flirtant avec “la +barbouzerie+” pour obtenir plus que de simples renseignements.

Claude Hermant avait plusieurs fois relié ses approvisionnements à sa mission d’informateur et d’infiltré. Le commerce auquel il se livrait a, en bout de chaîne, fini par équiper Amedy Coulibaly, auteur de l’attentat de l’Hyper Cacher. Six armes, dont des pistolets Tokarev, sont tombées dans les mains du jihadiste qui a assassiné en janvier 2015 quatre personnes dans un Hyper Cacher à Paris, avant d’être tué. La veille, il avait tué une policière municipale à Montrouge (Hauts-de-Seine).

La décision a été mise en délibéré et sera rendue le 9 octobre à 14H00. 

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *