dimanche 12 juillet 2020
Accueil / L'actualité Hauts-de-France / Procès en vue pour le chauffard de Hombleux
Un sous-officier de la Gendarmerie s'attaque au temps de travail (Illustration - Ph: M.GUYOT/ESSOR)
Un sous-officier de la Gendarmerie s'attaque au temps de travail (Illustration - Ph: M.GUYOT/ESSOR)

Procès en vue pour le chauffard de Hombleux

Le tribunal judiciaire d’Amiens devrait juger dans le courant de l’année le chauffard qui avait gravement percuté à Hombleux (Somme) un gendarme de la brigade de Ham.

Les parties viennent en effet d’être destinataires d’un avis de fin d’information daté du 23 janvier. L’instruction judiciaire terminée, le procès du chauffard, un jeune homme de 28 ans, devrait pouvoir avoir lieu dans les prochains mois.

Michel V., percuté lors d’un contrôle routier en mars 2019, était resté cinq jours dans le coma suite au choc. Il avait été percuté à Hombleux par Jessy Dormy. Ce dernier roulait sans permis ni assurance. Et selon les éléments de l’enquête, il avait fumé du cannabis et consommé de l’alcool.

Lire aussi : Gendarme de la Somme entre la vie et la mort : le chauffard, récidiviste, en prison

Détention provisoire

L’avocat du suspect, Me Stéphane Diboundje, avait expliqué que son client, à Hombleux, avait ″paniqué après avoir percuté le gendarme″. Placé en détention provisoire, le jeune homme avait été placé sous contrôle judiciaire avant de repartir à nouveau derrière les barreaux.

La Gendarmerie déplore chaque année environ 400 refus d’obtempérer. Il y a quelques semaines, un gendarme de la compagnie d’Avranches a ainsi été grièvement blessé. En 2019, près de 8.230 gendarmes ont été blessés en service en 2019.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *