jeudi 21 février 2019
Accueil / L'actualité Hauts-de-France / Oise : un gendarme du Psig s’est suicidé à la caserne de Méru

Oise : un gendarme du Psig s’est suicidé à la caserne de Méru

Un gendarme de 38 ans s’est suicidé avec son arme personnelle à la caserne de Méru dans l’Oise dans la nuit de mardi à mercredi. “Il s’est suicidé dans le jardin de son logement dans la caserne. Ce n’était pas avec son arme de service“, a indiqué un porte-parole de la gendarmerie picarde, confirmant une information du Parisien. Marié et père de deux enfants, il faisait partie du Peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (Psig).

La nouvelle a été relayée par le site Gendarmes et citoyens  qui précise que Sébastien avait notamment été gendarme à la BTP de Cires les Mello (  Compagnie  de Chantilly).

“C’était un bon camarade, toujours souriant” commente l’association.

La gendarmerie de Méru avait déjà été dramatiquement touchée par la mort de trois gendarmes du Psig en décembre 2016 dans un accident de la route à Berneuil-en-Bray (Oise). Les trois militaires étaient en patrouille anti-cambriolage lorsque l’accident s’est produit. Une cérémonie d’hommage avait eu lieu en présence du ministre de l’Intérieur.

A voir également

A Dijon, élèves gendarmes et gardes civils frères d’armes sous le Drapeau

L’école de Gendarmerie de Dijon a vécu une journée particulière le 13 février avec une …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement notre dernier dossier : « il y a 10 ans, le rattachement de la Gendarmerie au Ministère de l‘Interieur »

Vous n’êtes pas (encore) abonné à notre magazine « L’Essor de la Gendarmerie Nationale », je vous propose de recevoir, gratuitement, notre dossier du mois de janvier, en tiré à part.


Il vous suffit pour cela de nous retourner, en un clic, le simple bulletin ci-dessous :