mardi 21 mai 2019
Accueil / L'actualité Hauts-de-France / Des malfaiteurs séquestrent une douzaine de personnes dans un grand magasin de l’Oise

Des malfaiteurs séquestrent une douzaine de personnes dans un grand magasin de l’Oise

Section de recherches (Photo d'illustration S.D L'Essor)
(Photo d’illustration S.D L’Essor)

Une douzaine de personnes ont été séquestrées par au moins quatre malfaiteurs cagoulés et armés vendredi soir dans un
magasin E.Leclerc à Lassigny (Oise), a-t-on appris dimanche auprès du parquet de Compiègne.
Les voleurs se sont emparés du contenu du coffre, soit plus de 15.000 euros, a précisé une source proche du dossier. “Une estimation complète est en cours. Il n’est pas impossible que de la marchandise ait également été volée”, a précisé le parquet de Compiègne. L’enquête a été confiée à la Section de recherches de la gendarmerie d’Amiens (Somme).

Vers 20H, “les individus ont enfermé la douzaine de personnes présentes dans une pièce”, a rapporté le parquet à l’AFP.
Parmi les personnes séquestrées figuraient des employés du magasin, le directeur et plusieurs clients, dont au moins un enfant. Leurs téléphones ont été volés par les malfrats, afin d’interdire tout appel vers l’extérieur.
Les bandits ont pris la fuite à bord d’une voiture de grosse cylindrée.
Les personnes séquestrées ont plusieurs minutes pour se libérer, en se frayant un chemin dans le faux plafond. Il était environ 21H00 lorsque les gendarmes ont été alertés.
Il n’y a pas eu de blessés. “Les victimes sont extrêmement choquées. Toutes seront vues par un médecin afin de déterminer le préjudice psychologique”, a informé le parquet de Compiègne.
L’enquête a été confiée à la Section de recherches de la gendarmerie d’Amiens (Somme). “Les individus n’ont pour le moment pas été identifiés“, selon le parquet.

A voir également

Photo d'illustration (Crédit photo: John Liu / Flickr).

Vers une nouvelle crise budgétaire dans la Gendarmerie

La Cour des comptes craint une nouvelle crise budgétaire dans la Gendarmerie. Elle craint l'apparition d'un trou financier de plus de 75 millions d'euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !