jeudi 28 mai 2020
Accueil / A la une / Le gendarme fauché dans l’Oise toujours sous haute surveillance à l’hôpital
Photo d'illustration (D.C L'Essor)
Photo d'illustration (D.C L'Essor)

Le gendarme fauché dans l’Oise toujours sous haute surveillance à l’hôpital

Après plusieurs opérations chirurgicales, le gendarme de 23 ans fauché par un conducteur et grièvement blessé dans l’Oise est toujours sous forte surveillance médicale. “Les médecins ne se prononcent pas” à son sujet, indique-t-on à L’Essor à la direction générale.

Vendredi soir, ce jeune gendarme de 23 ans a été grièvement blessé par un chauffard. L’automobiliste a percuté de plein fouet le militaire. Les médecins du centre hospitalier d’Amiens ont opéré le gendarme, touché au fémur et à l’artère fémorale, en état d’urgence absolue. Il intervenait avec deux autres militaires pour porter assistance à un automobiliste tombé en panne sur la route de Beauvais à Chambly, rapporte Le Parisien. Pour faciliter leur intervention, ils coupent l’une des files de circulation.

Lire aussi: Refus d’obtempérer dans le Haut-Rhin : deux gendarmes blessés

Le gendarme fauché percuté avec violence

Positionné sur les zébras, le jeune gendarme tente de ralentir le trafic sur la voie de gauche. C’est alors qu’une voiture le percute en déboîtant brusquement. Le choc est particulièrement violent. Projeté sur le pare-brise du véhicule, le militaire est retombé plusieurs dizaine de mètres plus loin. Les gendarmes ont fermé la route pendant quatre heures pour permettre aux secours d’intervenir et d’évacuer le blessé par hélicoptère.

On ne connaît pas encore les raisons de la conduite du chauffard. Les différents tests de dépistage se sont révélés négatifs, selon nos informations. Les enquêteurs de la brigade de Chantilly ont placé en garde à vue le conducteur. C’est au parquet de Senlis de déterminer désormais les suites judiciaires qu’il convient de donner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *