samedi 26 septembre 2020
Accueil / L'actualité Hauts-de-France / Boulogne-sur-Mer : le maire menace de verbaliser les gendarmes
irisbus
Illustration (SD/L'Essor).

Boulogne-sur-Mer : le maire menace de verbaliser les gendarmes

L’histoire, relatée par le journal La Voix du Nord, fait le buzz sur les réseaux sociaux, et suscite l’ire des gendarmes.

Elle se passe en centre-ville de Boulogne-sur-Mer dont l’édile est le député-maire Frédéric Cuvillier. Samedi en fin de matinée. Jour de marché. Jour d’affluence dans les rues de la ville, surtout dans la rue principale où se concentrent les commerces, l’incontournable rue Thiers.

On imagine facilement le décor. Magasins ouverts. Terrasses. Les passants qui passent. Les promeneurs qui se promènent. Les mères de famille qui poussent les poussettes. Le soleil qui brille. Et tout à coup, rompant le charme…huit Irisbus de gendarmes mobiles qui se garent discrètement. Et les militaires qui se pressent pour aller déjeuner au restaurant. Pas besoin d’y être. On visualise bien le tableau ! De quoi faire fuir les clients s’exclame une commerçante!

Ça casse tout de suite l’ambiance…

C’est ce qu’a sans doute pensé le député-maire ( PS) et ancien ministre Frédéric Cuvillier. Informé de cette arrivée impromptue et sans carton d’invitation, il a paraît-il menacé le capitaine de faire appel aux agents de la voie publique pour verbaliser ces clients si peu discrets.

Au final, un terrain d’entente a été trouvé et les gendarmes sont allés se garer un peu plus loin sur les parking prévus à cet effet.

Crowdfunding campaign banner

Un commentaire

  1. FRADIN Eric

    C’est du n’importe quoi! Ce maire est une tête de mule! J’espère qu’il n’aura jamais besoin des forces de l’ordre! De toute manière les collègues n’auraient jamais verbalisé les fourgons des Gendarmes! Vive la Gendarmerie.
    Un policier retraité depuis peu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *