mercredi 29 janvier 2020
Accueil / L'actualité Grand Est / Mulhouse : les casernes sous protection après des incidents
Illustration (Photo : Flickr/Creative commons).
Illustration (Photo : Flickr/Creative commons).

Mulhouse : les casernes sous protection après des incidents

Situation tendue après le décès d’un jeune homme vendredi dernier à Lutterbach, en banlieue de Mulhouse. Les onze casernes qui dépendent de la compagnie de Gendarmerie de la sous-préfecture du Haut-Rhin sont placées depuis dimanche sous protection renforcée.

Samedi soir, au lendemain de la mort accidentelle de ce motard qui avait tenté d’échapper à un contrôle de Gendarmerie, la compagnie de Mulhouse a été la cible de tirs de mortier d’artifice et de jets de pierres par une dizaine de personnes, visages dissimulés. Les tirs visaient le bâtiment administratif et les logements des militaires et de leurs familles. Des menaces de mort ont été proférées.

Un jeune de 17 ans interpellé dans un quartier de Mulhouse

Vendredi soir et samedi soir, des incidents avaient déjà éclaté dans certains quartiers de la ville et de sa périphérie. A Bourtzwiller, des poubelles ont été incendiées. A Pfastatt, la BAC est intervenue pour disperser une trentaine de jeunes cagoulés. Certains étaient armés de barres de fer et d’engins explosifs. Un jeune de 17 ans a été interpellé, camarade du motocycliste décédé. Il a été présenté lundi martin à un juge pour enfants et placé sous contrôle judiciaire, rapporte L’Alsace.

Lire aussi sur L’Essor : Haut-Rhin : un motard décède en voulant éviter les gendarmes

S’agissant du décès du motard, l’enquête, confiée à la brigade de recherches de Soultz, est en cours. Le jeune homme, sans papier d’identité sur lui et dont la moto n’était pas immatriculée, circulait dangereusement sur la voie publique. En voulant échapper à deux gendarmes à pied qui voulaient le contrôler, il est monté sur le trottoir et a percuté un lampadaire. Malgré l’intervention rapide des secours, il n’a pas pu être réanimé.

3 Commentaires

  1. J’ose croire que nous saurons répondre à ces voyous avec toute la rigueur nécessaire et il faut que force reste à la loi.Car seule la loi est souveraine

  2. Ingrid Israël-Anderhuber

    Ce titre ne pourra que faire rire les voyous à l’origine de ces événements et les inciter à encore plus d’attaques de ce genre. Une seule interpellation ! alors qu’il y avait des dizaines de voyous impliqués et également des dizaines de gendarmes et policiers sûrement en intervention sur les différents sites d’attaques.
    Qu’est-ce qu’un citoyen lambda doit-il penser de tout cela ? Le gouvernement a-t-il la même politique vis à vis de la gendarmerie que celle lors de la dernière manifestation des G.J. où les policiers n’ont pas pu intervenir contre les casseurs gilets noirs compte tenu du fait que les ordres ne venaient pas… Où cela va-t-il mener les forces de l’ordre ? Pas de réflexion quant à tout ceci de la part des forces de l’ordre ?

  3. Mais que font nos chefs, ce silence m’inquiète ????????????

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *