mercredi 30 septembre 2020
Accueil / A la Une / Un groupe criminel de voleurs en série stoppé en Meurthe-et-Moselle
Illustration (MG/L'Essor).

Un groupe criminel de voleurs en série stoppé en Meurthe-et-Moselle

Les gendarmes de Meurthe-et-Moselle ont résolu une très belle affaire de voleurs en série de métaux . Quatre membres de ce groupe criminel transfrontalier très organisé ont été mis en examen pour une cinquantaine de vols et de cambriolages commis en France, pour un préjudice supérieur à 250.000 euros. Ils ont été placés en détention provisoire.

Tout a commencé en mai 2017 après le vol d’un camion chargé de métaux à Atton (54) et découvert aux Pays-Bas.  Les premières investigations menées par les gendarmes de la compagnie de Nancy, ont mis en évidence un phénomène sériel de vols de métaux commis de nuit, dans des entreprises spécialisées, localisées dans la région Grand-Est et en Suisse.

Un groupe d’enquête “Métaux 54”

Un groupe d’enquête, baptisé « Métaux 54 » et constitué d’une dizaine d’enquêteurs du groupement de gendarmerie départementale de Meurthe-et-Moselle et de la section de recherches de Nancy, appuyés par le détachement nancéien de l’Office central de lutte contre la délinquance itinérante, a été alors créé.

A l’issue d’une première phase de surveillances techniques et humaines, un groupe criminel, dont les membres sont originaires d’Europe de l’Est, a été “logé” à Lunéville.

Un long et minutieux travail d’enquête a été ensuite mis en place afin de décrypter les modes d’action de ces voleurs, basés à Lunéville, et comprendre leurs agissements : d’abord  des vols de métaux, puis à partir du mois d’août 2017, des cambriolages de résidences principales et de commerces en Meurthe-et-Moselle, dans le Grand-Est, mais aussi en Suisse, en Belgique et au Luxembourg.

Une information judiciaire est alors ouverte pour vols en bande organisée au cabinet d’une juge d’instruction, près le TGI de Nancy.

Le 24 octobre après-midi, alors qu’ils rentrent d’un dernier raid commis dans le département du Nord, quatre individus sont interpellés sans coup férir par les gendarmes à Lunéville, Nancy et Pompey (54).

Tout ce qui avait une valeur marchande était volé puis ventilé dans des filières d’écoulement précise l’Est Républicain.

Le groupe menait toutefois une existence sans signes extérieurs de richesse. Deux véhicules – une BMW et une Peugeot 607 – utilisés pour leurs déplacements, ont été saisis. « Nous sommes face à un groupe criminel transfrontalier ; une équipe très organisée qui enchaînait les cambriolages de manière industrielle », relève le colonel Gwendal Durand, commandant du groupement de Meurthe-et-Moselle.

 

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *