jeudi 21 janvier 2021
Accueil / A la Une / Drogue, armes, blanchiment : la belle affaire de la section de recherches de Nancy
Section de recherches de la Gendarmerie. Photo d'illustration (SD/L'Essor).
Section de recherches de la Gendarmerie. Photo d'illustration (SD/L'Essor)

Drogue, armes, blanchiment : la belle affaire de la section de recherches de Nancy

LOGO section de recherches Nancy

Les gendarmes de la section de recherches (SR) de Nancy viennent de démanteler un réseau de trafic de stupéfiants dans les Vosges et la Meurthe-et-Moselle, interpellant quatre personnes et saisissant drogues, armes, argent liquide et véhicules.

Le jeudi 22 février, quatre personnes ont été arrêtés par la SR de Nancy et le Groupe d’intervention régional (GIR) de Lorraine.

Les gendarmes agissaient dans le cadre d’une enquête sur commission rogatoire d’Amélie Paporalkis, juge d’instruction au TGI d’Epinal, datant d’octobre 2017.

A la suite d’une information de commerçants des Vosges sur des allers et venues suspectes, les gendarmes identifient l’un des revendeurs. Les investigations permettent de confirmer qu’il s’agit d’un trafic de stupéfiants. Le fournisseur est rapidement identifié et les enquêteurs parviennent à reconstituer l’organigramme. Un long travail de surveillance permet de quantifier le trafic et d’identifier la « nourrice », personne chez qui il entrepose sa drogue. Les gendarmes vont ensuite établir comment l’un des auteurs principaux fait fonctionner son réseau ainsi que le lieu du trafic, un bar de Nancy.

L’argent était blanchi par l’intermédiaire de paris sportifs

En parallèle, les investigations techniques mises en place sur l’un des fournisseurs permettent de mettre au jour un blanchiment d’argent par le biais de paris sportifs à la Française des Jeux (FDJ)

Les interpellations et les perquisitions du 22 février ont abouti à la découverte de près de 10 kilos de résine de cannabis, 521 grammes de cocaïne, deux armes et plus de 5.800 euros en liquide. Une de ces armes, volée courant 2017, sera restituée à son propriétaire. Trois véhicules et une moto ont également été saisis, tandis que plus de 25.000 euros étaient prélevés sur compte au titre des avoirs criminels.

Trois des quatre interpellés ont été mis en examen puis écroués.

PMG

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.