samedi 25 mai 2019
Accueil / L'actualité Grand Est / Bure : un opposant au projet CIGEO insulte un gendarme mobile
Les gendarmes sont régulièrement insultés à Bure lors de leurs patrouilles (Photo/Gendarmerie nationale).

Bure : un opposant au projet CIGEO insulte un gendarme mobile

Un militant écologiste opposé au projet Cigéo de Bure n’a rien trouvé de mieux de que de traiter de “connard” un gendarme qui ne faisait que son travail. Cet individu de 22 ans sera convoqué devant le tribunal correctionnel de Bar-le-Duc 16 octobre annonce. Il sera jugé pour “outrages sur agent de la force publique”.

Cela s’est passé dimanche à Bure lors d’une opération de contrôle des véhicules dans le cadre d’une réquisition du procureur de la République (article 78-2 du code de procédure pénale) .

Des gendarmes mobiles étaient en train de contrôler les occupants d’une voiture dans Bure, lorsque des individus sont sortis de la maison de la résistance. L’un de ceux-ci s’est s’est approché d’un gendarme mobile et l’a traité de “connard”, a précise  Olivier Glady, procureur de la République, cité par L’Est Républicain qui rapporte les faits.

En attendant sa comparution, l’opposant s’est interdire par le JLD (juge des libertés et de la détention) de rester en Meuse à compter de mardi minuit.

Ce n’est pas la première fois que les gendarmes, qui sont là pour faire leur travail, sont insultés.

Lire aussi sur L’EssorBure: un opposant condamné pour diffamation à l’encontre d’un officier de Gendarmerie

 

 

A voir également

La colonelle Patricia Boughani, à gauche (Crédit photo: DC/L'Essor).

La Gendarmerie promeut sa troisième officière générale, Patricia Boughani

La colonelle Patricia Boughani devient la troisième officière générale de la Gendarmerie.

Un commentaire

  1. Renelle Devie

    J’espere qu’il sera puni a la hauteur de l’injure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !