lundi 26 octobre 2020
Accueil / L'actualité Grand Est / Bure : 3 mois avec sursis pour le manifestant qui a frappé un gendarme
L'avocat demande le dépaysement de l'affaire à Grenoble (Illustration (AV/L'Essor).

Bure : 3 mois avec sursis pour le manifestant qui a frappé un gendarme

Un jeune homme de 21 ans, anti-Bure, a été condamné le lundi 5 mars à 3 mois de prison avec sursis, mise à l’épreuve de 2 ans et interdiction de se rendre dans la Meuse, par le tribunal correctionnel de Bar-le-Duc  pour des faits commis la veille rapporte L’Est républicain.

En l’occurrence, il lui était reproché d’avoir donné un coup de poing à un gendarme mobile lors d’une manifestation interdite à Mandres-en-Barrois avec les opposants au projet d’enfouissement de déchets nucléaires à Bure (Meuse). Le militaire s’était vu prescrire une journée d’ITT.

Lire aussi sur L’EssorBure : un gendarme blessé et huit opposants interpellés

Lors de cette manifestation interdite par la préfecture et qui avait rassemblé une centaine de personnes, huit d’entre elles avaient été interpellées. A l’issue des gardes à vue, six de ces opposants ont été convoqués devant la justice le 23 mai. Un septième opposant, qui devait comparaître ce mardi 6 mars pour avoir lancer un projectile sur un gendarme, a demandé un délai pour préparer sa défense. Il est convoqué le 3 avril.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " : des articles inédits, une veille sur la presse et des informations pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.