mardi 21 mai 2019
Accueil / A la une / Aube : les gendarmes se forment à la protection NRBC (Nucléaire Radiologique Biologique et Chimique)
Photo (Gendarmerie nationale).

Aube : les gendarmes se forment à la protection NRBC (Nucléaire Radiologique Biologique et Chimique)

Deux personnels de la Cellule Nationale Nucléaire Radiologique Biologique et Chimique (C2NRBC) du Groupement Blindé de la Gendarmerie Mobile de Satory, forment les gendarmes aubois aux mesures de protection à respecter lors de leurs interventions.

Photo (Gendarmerie nationale).

Les produits dangereux, qu’ils soient chimiques comme biologiques, sont présents dans notre quotidien. Leur dangerosité est donc à prendre en compte surtout lorsque les gendarmes interviennent sur une découverte de cadavre en milieu vicié, sur un site pollué ou sur un accident impliquant un transport de matières chimiques.

Photo (Gendarmerie nationale).


La familiarisation avec la tenue de protection individuelle est indispensable. Particulièrement étanche, la tenue doit de ce fait respecter un protocole d’habillage précis et un port limité dans le temps.

L’installation récente d’un site de destruction d’obus chimiques anciens (SECOIA) sur le camp militaire de Mailly-le-Camp rend encore plus indispensable la formation des primo-arrivés en cas d’accident lié au transport des obus ou lors de leur destruction.

A voir également

Lors de l'acte XXIII, à Paris. Photo d'illustration (Crédit photo: GT/L'Essor).

Gilets jaunes: quinze enquêtes ouvertes par la justice sur des gendarmes

Maintien de l'ordre pour des manifestations de Gilets jaunes: 41 signalements ont été transmis à l'IGGN, pour 15 enquêtes ouvertes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !