mercredi 15 juillet 2020
Accueil / L'actualité Grand Est / Appels de phares : la mise en garde des gendarmes
Illustration (Photo : Pixabey)
Illustration (Photo : Pixabey)

Appels de phares : la mise en garde des gendarmes

La Gendarmerie des Vosges met en garde contre une tradition bien ancrée dans les mœurs des automobilistes français : les appels de phares. Cette pratique solidaire qui sert à signaler la présence des forces de l’ordre sur la chaussée, n’est pas interdite par le code de la route. Elle n’en favorise pas moins les criminels et les délinquants. Et c’est bien le problème.

Dans un tweet au ton décalé, “liké” par près de 1 500 personnes et retweeté plus de 700 fois, les gendarmes des Vosges se glissent ainsi dans la peau d'”Arthur, alcoolique multirécidiviste”, de “Yanis, trafiquant de drogue” et de “Guillaume, chauffard non assuré”, pour remercier les “gentils conducteurs” de les avoir prévenu de la présence de la maréchaussée et d’avoir pu changer d’itinéraire afin d’échapper au contrôle.

L’humour grinçant des gendarmes des Vosges contre les appels de phares

Si les gendarmes vosgeois aiment manier l’humour grinçant, leurs homologues du Rhône ont également alerté les automobilistes de manière plus sobre. Lorsque vous avertissez les autres usagers de la route, vous avertissez aussi toutes les personnes recherchées par les forces de l’ordre ou ayant quelque chose à se reprocher“, expliquent-ils dans un post Facebook publié le 23 novembre.

Lire aussi sur L’Essor : “Ping Call” : la Gendarmerie du Nord tire la sonnette d’alarme

De quoi faire changer les comportements ? Rien n’est moins sûr. Le site spécialisé Caradisiac a ainsi lancé un sondage. Sur les quelques 5000 participants à ce jour, 59% des votants reconnaissent faire des appels de phares après avoir croisé les forces de l’ordre.

[APPELS DE PHARES]Les appels de phares constituent presque une "tradition" en France 🇫🇷, forme de solidarité 🤝 entre…

Publiée par Gendarmerie du Rhône sur Vendredi 22 novembre 2019

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *