vendredi 24 mai 2019
Accueil / Brèves / 3 mois avec ou sans sursis requis contre des zadistes de Bure prévenus d’avoir insulté et outragé des gendarmes

3 mois avec ou sans sursis requis contre des zadistes de Bure prévenus d’avoir insulté et outragé des gendarmes

Des peines de trois mois de prison avec ou sans sursis ont été requises contre des opposants au projet Cigéo de Bure jugés le 16 octobre dernier à mardi à Bar-le-Duc pour des délits contre des gendarmes dans le cadre de l’opposition au projet d’enfouissement des déchets nucléaires à Bure (Meuse).  Le délibré sera rendu le 13 novembre.

L’audience a été très tendue et après 5 heures de débats, la présidente du tribunal  a ordonné l’évacuation du public, pour troubles répétés indique l’Est Républicain.


Six mois de prison, dont la moitié avec sursis, ont été requis contre un individu  qui avait insulté et craché sur un gendarme en septembre.

Une peine de trois mois de prison avec sursis a été requise contre une sexagénaire pour outrage et rébellion lors d’une perquisition le 22 février à la Maison de résistance et contre un jeune de 21 ans qui comparaissait sans avocat pour insulte lors d’un contrôle d’identité en août.

 

 

 

A voir également

Une nouvelle agrafe pour la médaille de la sécurité intérieure

Le ministère de l'intérieur vient de créer une nouvelle agrafe pour la médaille de la sécurité intérieure. Une agrafe "Engagement des forces de sécurité intérieure 2018-2019" est en effet instituée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !