vendredi 22 février 2019
Accueil / L'actualité Centre-Val de Loire / Disparition de Mathieu Caizergues : un gendarme et le mari d’une gendarme mis en examen pour “non assistance en personne en danger”
Mathieu Caizergues (Photo DR)

Disparition de Mathieu Caizergues : un gendarme et le mari d’une gendarme mis en examen pour “non assistance en personne en danger”

Nouvel épisode judiciaire dans l’affaire de la disparition de Mathieu Caizergues. Ses compagnons de marche,  un gendarme et le mari d’une gendarme,  ont été mis en examen ce mercredi pour “ non-assistance à personne en danger” annonce le site ” Clicanoo” .

Les deux hommes avaient été convoqués par le juge d’instruction au palais de justice de  Saint-Denis et ont été laissés en liberté. Il s’agit d’un gendarme alors en poste à la compagnie de Saint-Paul, (et muté depuis en métropole) et  du mari d’une gendarme de la Possession où était détaché Mathieu Caizergues, gendarme mobile à l’escadron 45/3 de Saint-Amand-Montrond (Cher)

Fin juin, le procureur avait déclaré officiellement décédé Mathieu Caizergues et avait adressé un réquisitoire supplétif au juge d’instruction afin d’étendre son enquête à des faits “d’homicide involontaire.”

Mais pour l’instant, ils ne sont pas mis en examen de ce chef.

Lire aussi sur L’Essor : Disparition de Mathieu Caizergues : le parquet veut poursuivre pour homicide involontaire ses deux accompagnateurs

Le 23 juin 2017, Mathieu Caizergues a disparu  dans des circonstances mystérieuses  sur le sentier entre Roche Plate et le Maïdo.

Toutes les recherches conduites par la Gendarmerie sont restées vaines. L’enquête est menée par la section de recherches de la Réunion.

A voir également

Guyane : un ancien commandant d’une brigade condamné à 6 mois ferme pour aide à l’orpaillage clandestin mais relaxé pour corruption

Jugé le 10 janvier par le tribunal correctionnel de Cayenne, un ancien commandant de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement notre dernier dossier : « il y a 10 ans, le rattachement de la Gendarmerie au Ministère de l‘Interieur »

Vous n’êtes pas (encore) abonné à notre magazine « L’Essor de la Gendarmerie Nationale », je vous propose de recevoir, gratuitement, notre dossier du mois de janvier, en tiré à part.


Il vous suffit pour cela de nous retourner, en un clic, le simple bulletin ci-dessous :