lundi 18 janvier 2021
Accueil / A la Une / Chartres : un gendarme en civil met en fuite les agresseurs d’un adolescent passé à tabac
A Chartres, un gendarme en civil a mis fin à une agression ((Photo d'illustration - L.Picard).
A Chartres, un gendarme en civil a mis fin à une agression ((Photo d'illustration - L.Picard).

Chartres : un gendarme en civil met en fuite les agresseurs d’un adolescent passé à tabac

Un gendarme hors service est intervenu pour mettre fin au passage à tabac d’un adolescent par un groupe d’une vingtaine d’individus mercredi 25 novembre, à Chartres.

Midi vient de sonner ce jour-là, quand l’attention du gendarme, en tenue civile, est attiré par des hurlements. Ce dernier repère alors un attroupement de jeunes en face du 35, rue de Châteaudun, non loin de l’hôtel de ville de la cité d’Eure-et-Loir. En s’approchant, il constate qu’une personne est en train de se faire rouer de coups par une vingtaine d’individus. Les coups de poings et les coups de pieds pleuvent sur la victime à terre. C’est un véritable lynchage.

Le gendarme brandit son brassard

Le militaire intervient immédiatement. Il brandit son brassard de gendarme et lance la sommation d’usage : “Gendarmerie nationale !“. L’effet est immédiat puisque le groupe se disperse rapidement et prend la fuite.

Lire aussi: Perpignan : 12 mois de prison avec sursis pour l’agression d’un gendarme en civil

Le gendarme porte immédiatement assistance au jeune garçon blessé et recroquevillé au sol, lui décline sa fonction, le rassure et lui prodigue les gestes de premiers secours.“, relate la Gendarmerie d’Eure-et-Loir sur sa page Facebook. Alertés, les policiers et les sapeurs-pompiers de Chartres arrivent sur les lieux et prennent en charge ce jeune garçon âgé de 14 ans. Plusieurs témoins de la scène se présentent par ailleurs spontanément pour livrer leurs témoignages.

La mère de la victime, arrivée peu de temps après sur les lieux de l’agression, a remercié chaleureusement l’action des forces de l’ordre.

Crowdfunding campaign banner

Un commentaire

  1. monique thibault

    bizarre pas un mot de cet exploit par nos radios et télé. Il vaut mieux donner la parole “aux chances pour la France” style footballeurs qui n’arrêtent pas de cracher sur la France, ce sont des “héros” bien payés pour ce qu’ils font. Pauvres forces de l’ordre qui sont critiquées sans arrêt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.