mercredi 30 septembre 2020
Accueil / L'actualité Centre-Val de Loire / Cher : deux mois ferme pour un gendarme qui a frappé sa femme
L'avocat demande le dépaysement de l'affaire à Grenoble (Illustration (AV/L'Essor).

Cher : deux mois ferme pour un gendarme qui a frappé sa femme

Un gendarme de 48 ans a été condamné le 25 octobre par le tribunal correctionnel de Bourges à six mois de prison dont quatre avec sursis pour avoir frappé sa femme relate Le Berry républicain. Il devra verser 1813 € à la victimeIl a été incarcéré le 23 octobre.

Les faits se sont déroulés le 23 septembre au domicile conjugal, le logement de fonction du gendarme. Ce dernier a frappé sa femme et sorti son arme, menaçant de se suicider. Un contrôle judiciaire est mis en place avec interdiction pour le gendarme de rencontrer son épouse mais il ne respecte pas ses obligations. Il la contacte et parvient à ce qu’elle l’héberge de nouveau. L’article évoque “un couple à bout de souffle” qui “se déchire devant le tribunal“.  Pour mettre la victime “à l’abri“, le parquet avait requis “huit mois de prison dont quatre avec sursis, assortis de soins et d’un maintien en détention“.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *