mardi 23 juillet 2019
Accueil / L'actualité Centre-Val de Loire / Meurtre d’un médecin en Eure-et-Loir : un suspect interpellé dans les Yvelines
Les élèves sortiront directement OPJ de l'école des gradés (MG/L'Essor).

Meurtre d’un médecin en Eure-et-Loir : un suspect interpellé dans les Yvelines

Un quadragénaire soupçonné d’avoir tué à l’arme blanche un médecin dans son cabinet à Nogent-le-Rotrou (Eure-et-Loir) a été interpellé mercredi soir aux Mureaux (Yvelines). La brigade de recherches de Nogent-le-Rotrou et la section de recherches d’Orléans ont été saisies de l’enquête.

Le médecin, âgé de 64 ans, avait été retrouvé mercredi matin par son associé, tué d’une trentaine de coups de couteau portés au cou et au visage.

Le suspect, âgé de 41 ans, a été trouvé vers 18H00 sur la voie publique par des policiers qui avaient remarqué que l’un de ses bras était entaillé. Il leur a alors tenu des propos semblant peu cohérents, expliquant qu’il s’était lui-même ouvert le bras “pour enlever une puce électronique qu’on lui avait posée”, selon cette source.

Le suspect remis aux gendarmes d’Eure-et-Loir

L’homme, hospitalisé à Limay, une commune voisine, pour soigner ses blessures, a agressé le personnel soignant. Entre-temps, un de ses proches a joint la police pour le “dénoncer”, selon la même source. Une fois son bras soigné, l’homme a été remis aux gendarmes de l’Eure-et-Loir.

La brigade de recherches de Nogent-le-Rotrou et la section de recherches d’Orléans sont saisies de l’enquête. Une autopsie devait être réalisée dans la journée à l’institut médico-légal d’Angers.

A voir également

Réservistes Martinique

21 néo réservistes renforcent la Gendarmerie de Martinique

Journée spéciale, ce lundi 15 juillet, pour les 21 jeunes (et moins jeunes) martiniquais qui ont reçu leur diplômes de réservistes de la Gendarmerie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *