mercredi 28 octobre 2020
Accueil / A la Une / Le major Daniel Brière parrain de la 91 ème promotion de l’école de Chateaulin
PHoto ESOG Chateaulin

Le major Daniel Brière parrain de la 91 ème promotion de l’école de Chateaulin

Le major Daniel Briere (BR)
Le major Daniel Briere (BR)

Presque six ans après sa mort dans des circonstances tragiques près de Nice, à Peille, le major Daniel Brière, vient de donner son nom à une promotion d’élèves gendarmes de l’école de sous-officiers de Chateaulin. Les élèves gendarmes peuvent être fiers d’avoir pour parrain un militaire comme Daniel Brière qui faisait l’admiration de ses camarades au plan professionnel et qui était très estimé pour ses qualités humaines. Il a été promu capitaine à titre posthume et nommé chevalier de la Légion d’honneur et a reçu la médaille de la Gendarmerie avec palme ainsi que la médaille d’or des actes de courage et de dévouement.

Il était père de deux enfants et son fils est militaire dans la marine nationale et était d’ailleurs présent en tenue comme on peut le voir dans les photos publiées sur la page Facebook de l’école.

Cette 91 ème promotion a été baptisée officiellement ce jeudi en présence des autorités civiles, militaires et des présidents d’associations et notamment  de Didier Dondelinger vice-président responsable du secteur de Quimperlé de l’Union départementale des personnels et retraités de la Gendarmerie. (UNPRG).

La prise d’armes était placée sous le commandement du Colonel Frédéric Saulnier,  commandant l’école.

113 anciens gendarmes adjoints volontaires

La compagnie qui a eu la douleur de perdre une camarade, Camille décédée dans un accident de moto le 20 mai et dont la photo était présente,  compte 121 éléves-gendarmes dont 109 élèves masculins et 12 féminins est composée de 113 gendarmes adjoints volontaires, d’un ancien militaire et de sept civils dont deux réservistes. La moyenne d’âge est de 23 ans, les plus jeunes  étant âgés de 20 ans et le plus âgé de 32 ans. Le plus gros contingent vient de la région parisienne avec 34 élèves. Les régions Ouest et sud et sud est arrivent en deuxième et troisième position avec 26  et 24 élèves.

Ils rejoindront prochainement leurs affectations, le premier de la promotion ayant choisi la gendarmerie mobile, le second la gendarmerie départementale.

“L’honneur de la Nation”

Le major Brière a été tué par un délinquant récidiviste Alexandre Baudry, dont la peine a été réduite en appel à 20 ans par la cour d’assises de Draguignan en 2016.

En première instance, devant la cour d’assises de Nice, l’an dernier, le tueur, âgé de 25 ans,  avait écopé d’une peine de 30 ans de réclusion criminelle, dont une période de sûreté de 20 ans.

Le 17 octobre 2012, le major Daniel Briere, commandant en second de la brigade de recherches de Nice, dirigeait sur une route sinueuse de l’arrière-pays niçois une opération pour intercepter Baudry, alors âgé de 21 ans, sans permis au volant d’une voiture volée, cinq jours après sa sortie de prison préventive. En tenue civile mais porteur d’un brassard de gendarmerie, le militaire avait sorti son arme et s’était placé face au véhicule volé (arrivant à 73 km/h). Percuté de plein fouet et projeté à 20 mètres, il était mort de ses blessures le jour même.

Alexandre Baudry avait abandonné le véhicule en tentant de l’incendier, puis était allé le même soir au cinéma avec des amis, avant d’être interpellé le lendemain.

Lors de l’hommage national qui lui a été rendu à Nice, Manuel Valls s’était adressé à lui en ces termes : « Vous êtes l’honneur de la nation”.

D.C

Daniel Briere est né le 29 janvier 1960 à Reims dans la Marne et s’est engagé en gendarmerie le 2 février 1981. A l’issue de sa formation à l’école des sous-officiers de gendarmerie de Chaumont (Marne), il est affecté à la brigade territoriale du Luc (Var) où il travaille d’août 1981 à juillet 1988. Sur sa demande, il gagne l’ambassade de Managua (Nicaragua) de 1988 à décembre 1991. De retour en métropole, il est affecté à la brigade territoriale de Saint-André (Alpes-Maritimes) jusqu’au 31 mai 1996. Il prend ensuite le commandement de la Brigade territoriale de Contes (Alpes-maritimes) puis intègre le 1er juillet 2001 la brigade des recherches (BR) de Nice en tant que chef de groupe enquêteurs PJ puis commandant en second à compter du 1er juillet 2010. Il effectue des détachements de circonstances à l’étranger : en Algérie (2007) , en Argentine (2009) et s’engage dans l’opération Licorne au cours des évènements en Côte d’Ivoire (2011). Ayant réussi l’examen d’officier de police judiciaire le 5 juillet 1988, il accède au grade de maréchal-des-logis-chef le 1er mai 1996. Il est retenu aux grades d’adjudant le 1er mai 2001, d’adjudant-chef le 1er juillet 2007 et de major le 1er juillet 2010. Particulièrement apprécié notamment pour ses qualités de chef, il se révèle un homme charismatique notamment dans le domaine de la police judiciaire. D’une grande humanité, toujours disponible, il est unanimement reconnu tant par ses pairs que par les autorités judiciaires et administratives pour son grand professionnalisme au sein de la BR de Nice. Il est référent du groupement de gendarmerie des Alpes-Maritimes en matière de délinquance économique et financière (Défi). Toujours au service des autres, disponible et rigoureux dans le travail, c’était un camarade fort apprécié. Tous ceux qui l’ont cotoyé conservent dans leur mémoire son charisme et sa gentillesse. Il était titulaire de la médaille d’Or de la défense nationale (1er janvier 1996), de la médaille d’outre-mer avec agrafe République Côte d’Ivoire Vermeil (27 avril 2011), et de la médaille militaire (31 décembre 2008).

 

Lire aussi sur L’Essor : Peine réduite en appel pour le meurtrier du major Brière 

 

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.