jeudi 5 décembre 2019
Accueil / L'actualité Bretagne / La nouvelle gendarmerie de Châteaubourg portera le nom des gendarmes Curot et Esnault

La nouvelle gendarmerie de Châteaubourg portera le nom des gendarmes Curot et Esnault

La nouvelle caserne de Gendarmerie de Châteaubourg (Ille-et-Vilaine), portera le nom des gendarmes Didier Curot et Thierry Esnault, tués en 1997.
La nouvelle caserne de gendarmerie de Châteaubourg sera baptisée “caserne Curot Esnault“, en hommage aux deux gendarmes tués en 1997 à Saint-Didier (Ille-et-Vilaine) par un forcené, annonce Le Journal de Vitré /actu.fr.

L’inauguration et le baptême  de la nouvelle gendarmerie auront lieu le samedi 31 août à 10h30.

Depuis le 18 juin, la brigade de Gendarmerie de Châteaubourg accueille le public dans des locaux neufs, après avoir occupé pendant ..93 ans un bâtiment de la rue de Paris!

Initialement envisagé dans le secteur du collège public, le chantier a été déplacé vers la Bourlière, au Sud-Ouest de la commune précise le site internet.

Lire aussi sur L’Essor: Châteaubourg : les travaux de la future gendarmerie ont commencé

Le budget s’élève à 2 800 000 € tout compris. En complément des 923 700 € de subventions diverses, un autofinancement est planifié sur 30 ans. Les 8 000 € de loyer mensuel payés par le ministère de l’Intérieur permettront de rembourser les annuités de l’emprunt, détaille le site.

Les locaux se répartissent sur 190 m. Ils sont composés de cinq bureaux, un hall d’accueil, une chambre de sûreté et un vaste garage. Les gendarmes disposent de dix logements pouvant accueillir différents types de familles. Il y a trois T5, cinq T4 et deux T3. La protection de l’environnement a été prise en compte puisque l’aire de lavage sera alimentée par de l’eau de pluie. L’eau chaude est produite à partir de panneaux solaires.

Un différent familial qui avait tourné au drame

Les gendarmes Didier Curot et Thierry Esnault avaient été tués en service le 5 août 1997. Affectés à la brigade de Châteaubourg, ces gendarmes ont perdu la vie lors d’une intervention sur un différent familial à Saint-Didier,
Un différend familial avait tourné au drame. Outre les deux gendarmes, trois autres personnes ont été tuées et deux gravement blessées, au lieu-dit le Val, à Saint-Didier.

Le meurtrier a été condamné à la prison à perpétuité avec une peine de sûreté de 22 ans.

Ce drame a fait l’objet d’une émission avec de nombreux témoignages de Jacques Pradel sur RTL dans L’heure du crime en 2016. (Vidéo ci-dessus)

A voir également

Nouveau suicide d’une gendarme à Evry

Les gendarmes de l’Essonne sont en deuil. Ce mardi 26 novembre, une gendarme s’est donnée la mort dans la caserne d’Evry.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *