dimanche 25 août 2019
Accueil / L'actualité Bretagne / Général Pidoux : les réservistes sont directement employables à côté de chez eux
Le général Pidoux passe en revue les deux pelotons de la préparation militaire gendarmerie de Mayenne. La Bretagne compte 1260 réservistes opérationnels de la gendarmerie.

Général Pidoux : les réservistes sont directement employables à côté de chez eux

Une centaine de jeunes gens et de jeunes femmes originaires de Bretagne ont sacrifié leurs vacances de la Toussaint pour suivre la formation de la préparation militaire gendarmerie à Mayenne (Mayenne) et à Châteaulin (Finistère).

« Cette cérémonie n’est pas l’aboutissement d’un processus mais le début d’une aventure humaine », a expliqué aux stagiaires de Mayenne le général Alain Pidoux, commandant la région de gendarmerie de Bretagne, à l’issue de la remise des brevets.

« Demain ou après-demain, vous allez renforcer les rangs de cette réserve opérationnelle de la gendarmerie nationale, partie intégrante de la Garde nationale (…) vous allez prendre une part très active et très concrète aux missions quotidiennes qui font la noblesse de notre métier ».

La région de gendarmerie de Bretagne compte 1260 réservistes opérationnels et une cinquantaine de réservistes citoyens.

«Il n’y a pas de profil type », explique le général Pidoux dans une interview à l’Essor. « Nous avons essentiellement des étudiants mais de plus en plus, aussi , de salariés ».

A l’issue de leur prochaine formation complémentaire de 12 jours après la pmg initiale, ces réservistes ont vocation à rejoindre les unités opérationnelles proches de chez eux, que ce soit en brigades territoriales ou en renfort d’un PSIG.

« Mais ils peuvent être aussi employés en unités constituées de réservistes pour gérer des grands rassemblements, comme les matches de football de Guingamp », précise le général Pidoux.

Rappelant que la Garde nationale voulue par le président François Hollande était l’agrégation des diverses réserves, le général Pidoux souligne l’action de la gendarmerie en ce domaine.

« La gendarmerie nationale, depuis 25 ans, cultive cette réserve opérationnelle et depuis 15 ans, nous lui avons donné une dimension particulière » souligne-t-il. « Nous employons nos réservistes à côté de leurs lieux de vie, ils sont donc directement employables pour renforcer nos effectifs. »

Le général Pidoux passe en revue les deux pelotons de la préparation militaire gendarmerie de Mayenne. La Bretagne compte 1260 réservistes opérationnels de la gendarmerie.

La remise des brevets en présence notamment de M. Michel Angot, maire de Mayenne, aux côtés du général Alain Pidoux, dans le quartier Mayran qui accueille l'escadron 17/3
La remise des brevets en présence notamment de M. Michel Angot, maire de Mayenne, aux côtés du général Alain Pidoux, dans le quartier Mayran qui accueille l’escadron 17/3 

A voir également

Les menottes pour l'agitateur (Photo d'illustration : D.C/L'Essor).

Aisne : un gendarme blessé après une intervention à Vendières

Pour la deuxième fois cet été, un gendarme a été blessé lors d'une intervention dans le département. Cette fois, c'est une soirée dans la salle des fêtes de Vendières qui a mal tourné.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *