mercredi 30 septembre 2020
Accueil / L'actualité Bretagne / Bretagne : hausse des tués sur les routes en secteur Gendarmerie en 2016
Photo d'illustration

Bretagne : hausse des tués sur les routes en secteur Gendarmerie en 2016

L’année 2016 a été marquée par une hausse du nombre de tués sur les routes de Bretagne, selon le bilan établi par la Gendarmerie nationale pour ses seules zones d’intervention, avec 147 personnes décédées contre 136 en 2015.

Le nombre d’accidents corporels est de 961 contre 931 l’année précédente. Le nombre de blessés est en revanche en très léger retrait  à 1.301 au lieu de 1.313.

Ces accidents sont répartis à peu près uniformément sur les quatre départements : 266 accidents en Ille-et-Vilaine, le plus peuplé, 229 dans le Morbihan et dans les Côtes d’Armor, 237 dans le Finistère.

Ces chiffres concernent les seules zones du ressort de la Gendarmerie nationale, hors secteurs Police nationale.

L’alcool reste avec la vitesse la première cause de mortalité en Bretagne. L’année dernière, des taux d’alcoolémie supérieurs à la limite autorisée ont été relevés dans 38,06 % des accidents mortels et même plus de 63 % quand un seul véhicule était impliqué.

La Gendarmerie nationale souligne également une hausse de la présence de stupéfiants dans les accidents mortels : 16,42% alors que ce pourcentage était inférieur à 10% il y a encore trois ans.

Les deux accidents mortels parmi les plus tragiques illustrent ce fléau. Le 8 décembre, un camping-car percute une voiture sur la RN 165, sur la commune de Lothey (Finistère). Le conducteur du camping-car est tué, de même que les deux occupants de l’autre véhicule – une mère et sa fille. L’enquête a révélé que le premier – qui avait pourtant tous ses points et aucun antécédent -, avait 1,75g d’alcool par litre de sang et qu’il roulait trop vite.

Fin août, une collision fait trois morts et six blessés peu avant sur le pont de Ploüer-sur Rance (Côtes d’Armor). Résultat de l’analyse : 2,10g et trace de stupéfiants.

« C’est une lutte de tous les jours. On se demande vraiment ce que les gens ont dans la tête », se lamente un responsable de la gendarmerie.

Scène d'accident à Plouër-sur-Rance, dans les Côtes d'Armor. L'alcool intervient dans plus du tiers des accidents mortels, en Bretagne. Photo Gendarmerie nationale
Scène d’accident à Plouër-sur-Rance, dans les Côtes d’Armor. L’alcool intervient dans plus du tiers des accidents mortels, en Bretagne. Photo Gendarmerie nationale
Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *