lundi 18 janvier 2021
Accueil / L'actualité Bourgogne-Franche-Comté / Vols et recels de motos en Bourgogne-Franche-Comté : 24 interpellations
(Photo/SD/L'Essor).

Vols et recels de motos en Bourgogne-Franche-Comté : 24 interpellations

205 gendarmes de Bourgogne-Franche-Comté ont été engagés tôt le matin du 17 janvier dans une opération coordonnée de police judiciaire de grande ampleur.

Face à la recrudescence des vols de motos en Bourgogne, un groupe de travail a été constitué au sein du groupement de gendarmerie départementale de la Côte-d’Or au mois de mars 2017. Grâce à un travail minutieux, l’enquête diligentée sur commission rogatoire d’un juge d’instruction de Dijon, a abouti ce matin à l’interpellation de 24 individus pour des faits de vol, de recel de vol et de destruction.

Arme de poing et drogues saisies

Le général Olivier Kim (Photo Gendarmerie nationale). Région Bourgogne-France-Comté Groupement Côte d'Or
Le général Olivier Kim (Photo d’illustration/ Gendarmerie nationale).

Pour cette opération, les compagnies de gendarmerie départementale de Dijon, d’Is-sur-Tille, de Montbard et d’Autun ont été mobilisées, appuyées par l’antenne GIGN de Dijon, le peloton spécialisé de protection de gendarmerie (PSPG) de Dijon, les pelotons de surveillance et d’intervention de Dijon, d’Is-sur-Tille et de Dole, ainsi que par des réservistes de la Gendarmerie.

Elle a été conduite de manière simultanée dans les départements de la Côte-d’Or (Chenôve, Dijon, Montbard), de Saône-et-Loire (Autun) et du Jura (Dole).

Les perquisitions ont également permis la saisie incidente d’une arme de poing et d’une quantité intéressante de stupéfiants qui a été remise par la Gendarmerie nationale à la Police nationale, territorialement compétente.

Le général Olivier Kim, qui dirigeait cette opération, a chaleureusement félicité l’ensemble des personnels ayant contribué à sa réussite. Le procureur de la République de Dijon a salué, lui aussi, cette méthode de travail qui consiste, face à un phénomène criminogène émergeant, d’en faire l’analyse, de mettre au point une stratégie d’enquête, puis des moyens adaptés permettant d’y mettre fin, d’identifier des auteurs et de les mettre à disposition de l’autorité judiciaire” précise le communiqué de la gendarmerie publié sur la page Facebook de Côte-d’Or.

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.