vendredi 18 janvier 2019
Accueil / A la une / Les images impressionnantes de la caserne de Gendarmerie de Dijon attaquée par des Gilets Jaunes (Vidéos) Actualisé

Les images impressionnantes de la caserne de Gendarmerie de Dijon attaquée par des Gilets Jaunes (Vidéos) Actualisé

Des barbelés ont été disposés à la place du grillage (Photo JF Cortot /L’Essor)

A Dijon, la manifestation des Gilets Jaunes a gravement dérapé. Les manifestants ont en effet attaqué la caserne de Gendarmerie Deflandre qui se trouvait sur le passage du cortège, faisant deux blessés parmi les gendarmes.

Les dégâts sont importants (Photo JF Cortot/L’Essor)

Cette emprise qui abrite le commandement régional, la groupement de Gendarmerie départementale et le groupement de gendarmerie mobile a été défendue par des gendarmes comme en témoignent les spectaculaires images d’InfoDijon.com. On y voit des militaires faire usage d’un lanceur de balles de défense après avoir reçu des projectiles.

Deux militaires ont blessés, dont l’un a eu plusieurs dents cassées après avoir reçu un coup de barre de fer au visage. Selon les informations de L’Essor, il s’agit d’un major du PSIG de Dijon. Un lieutenant-colonel, commandant en second le groupement de Gendarmerie mobile, a été touché  à la main. Tous deux ont reçu des soins et se sont vus prescrire une interruption temporaire de travail. Ils ont déposé plainte et ont été appelés personnellement par le directeur général, le général d’armée Richard Lizurey qui s’est déplacé mardi à Dijon.

L’Essor leur assure de son soutien plein et entier.

Lire aussi sur L’EssorLes deux gendarmes agressés à Paris ont déposé plainte et un suspect identifié est recherché

 

La situation a été également par ailleurs tendue à l’aéroport voisin de Dole (Jura) où des “Gilets jaunes” ont tenté d’envahir les pistes.

D.C et J-F.C

A voir également

Un lanceur de balles de défense de 40 mm (Crédit photo: MG/L'Essor).

Le Défenseur des droits demande la suspension des lanceurs de balles de défense (actualisé avec réaction Nunez)

Ce jeudi, le Défenseur des droits, Jacques Toubon, a demandé  la suspension de l’usage des lanceurs …

2 Commentaires

  1. Fannie

    Je n’ai qu’un mot à dire :
    – HONTEUX !
    Qu’ils ne comptent plus sur moi pour se rallier à leur cause.

  2. c’est irresponsable de la part des organisateurs des gilets jaunes. Informez vos manifestants que dans ce cas de figure les gendarmes avaient tout à fait le droit d’utiliser leurs armes de dotation. Ils ne l’ont pas fait. Toute pénétration par la force dans une enceinte militaire se solde normalement pas les sommations d’usage et à la troisième les individus sont neutralisés. Il s’en est fallu de peu, soyons sérieux et responsables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !