jeudi 21 février 2019
Accueil / L'actualité Bourgogne-Franche-Comté / Gendarme percuté dans le Jura : le conducteur alcoolisé mis en examen pour tentative de meurtre
Illustration (SD/L'Essor).

Gendarme percuté dans le Jura : le conducteur alcoolisé mis en examen pour tentative de meurtre

Le conducteur fortement alcoolisé qui a percuté et écrasé un gendarme, dimanche lors d’un contrôle dans le Jura, a été mis en examen mardi pour tentative de meurtre, a-t-on appris de source judiciaire.

Le parquet de Besançon a demandé le placement en détention provisoire de cet homme de 46 ans, mis en examen pour “tentative d’homicide volontaire sur un agent dépositaire de l’autorité publique“, “refus d’obtempérer avec mise en danger de la vie d’autrui” et “conduite en état d’ivresse“.

Lire aussi sur L’Essor : Jura : un gendarme grièvement percuté par un conducteur ivre

Le conducteur prétend qu’il n’avait pas vu le militaire et qu’il ne voulait pas lui rouler dessus, a précisé le parquet. Ce chef de chantier avait un taux d’alcoolémie de 3,35 grammes d’alcool par litre de sang au moment des faits. La victime, un adjudant d’une quarantaine d’années, souffre de 12 côtes cassées et d’une fracture du bassin, ainsi que de l’enfoncement du pneumothorax. Son pronostic vital n’est pas engagé, mais le gendarme était toujours hospitalisé mardi soir.

Dimanche en milieu d’après-midi à Lons-le-Saunier, un gendarme en civil a aperçu un individu manifestement ivre sortir d’un débit de boissons et prendre le volant d’une camionnette. Une patrouille de gendarmerie a tenté d’immobiliser le véhicule mais le conducteur a pris la fuite en roulant dangereusement pendant plusieurs kilomètres.

La camionnette a finalement été interceptée à Sainte-Agnès (Jura). Un gendarme s’est rendu à pied à la hauteur du conducteur qui a brusquement redémarré: ce dernier a renversé le militaire et lui a roulé sur le corps avant de prendre la fuite. L’homme a été interpellé une heure plus tard à son domicile et placé en garde à vue.

La Gendarmerie a lancé un appel à témoin pour reconstituer le parcours du mis en cause. Le bistrotier a également été placé en garde à vue pour avoir servi de l’alcool à une personne déjà alcoolisée et pour non-assistance à personne en danger.

A voir également

Le capitaine Richard Filmotte, directeur du musée de la Gendarmerie (Crédit photo: GT/L'Essor).

Ces surprenants auxiliaires des gendarmes venus du monde animal (vidéo)

Le musée de la Gendarmerie propose une nouvelle exposition temporaire consacrée aux relations des gendarmes avec les animaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement notre dernier dossier : « il y a 10 ans, le rattachement de la Gendarmerie au Ministère de l‘Interieur »

Vous n’êtes pas (encore) abonné à notre magazine « L’Essor de la Gendarmerie Nationale », je vous propose de recevoir, gratuitement, notre dossier du mois de janvier, en tiré à part.


Il vous suffit pour cela de nous retourner, en un clic, le simple bulletin ci-dessous :