vendredi 19 juillet 2019
Accueil / L'actualité Bourgogne-Franche-Comté / Une enquête sur des faits à caractère sexuel à l’école de Dijon
L’école de Gendarmerie de Dijon dont on voit ici l’un des bâtiments (Photo D.C/L’Essor)

Une enquête sur des faits à caractère sexuel à l’école de Dijon

L’affaire est révélée par le journal Le Bien Public. Une enquête préliminaire, confiée à l’inspection générale de la Gendarmerie Nationale, l’IGGN  a été ouverte par le parquet de Dijon pour des faits à caractère sexuel qui se seraient produits au sein de l’école de Gendarmerie de Dijon.

Le parquet prévenu par la hiérarchie de l’école

La victime présumée, une militaire de l’école, “met en cause une personne de la hiérarchie de l’établissement“, a précisé au journal Éric Mathais, le procureur de la République de Dijon qui a été dessaisi de l’affaire au profit de celui de Metz (Moselle), compétent pour les dossiers impliquant des militaires.

Selon les informations de L’Essor, c’est la direction de l’école qui a prévenu le parquet dès qu’elle a eu connaissance de faits présumés. Toujours selon nos informations, le mis en cause, un homme, a été suspendu à titre conservatoire par la Gendarmerie qui a également fait appel à un psychologue pour la prise en charge de la victime.

A voir également

Photo d’illustration DC/L'Essor

Mobilité: les régions les plus et les moins attractives

Pour les gendarmes, les régions les plus attractives sont la Nouvelle-Aquitaine, la Bretagne, les Pays de Loire, l’Occitanie, Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte-d'Azur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *