mardi 18 juin 2019
Accueil / A la une / Deux gendarmes blessés à l’arme blanche lors d’une intervention, décorés de la médaille de la Gendarmerie
L'adjudant Laurent Doubravass à gauche et le gendarme David Lagrange (Photo JF Cortot/L'Essor)

Deux gendarmes blessés à l’arme blanche lors d’une intervention, décorés de la médaille de la Gendarmerie

Le 16 juillet 2018, vers 6 heures, à Auxonne, deux gendarmes de la brigade d’Auxonne (Côte d’Or), engagés sur un différend familial,  avaient été agressés à l’arme blanche par l’un des protagonistes souffrant de troubles psychiatriques. Atteint par quatre coups de couteau, dont trois au visage, l’adjudant Laurent Doubravass, avait été gravement blessé.

Lire aussi sur L’Essor : Info L’Essor : un gendarme grièvement blessé de deux coups de couteau en Côte d’Or

Le gendarme David Lagrange avait reçu un coup de couteau et était parvenu à interpeller le forcené tout en portant secours à son camarade.

Ce lundi 1er avril, lors de la cérémonie des couleurs au quartier Deflandre à Dijon, les deux militaires ont été décorés de la rare médaille de la Gendarmerie avec étoile d’argent par le général de division Thierry Cailloz, commandant la région de gendarmerie de Bourgogne-Franche-Comté et le groupement de la Côte-d’Or.

Pascal Hurtault, futur commandant de l’école de Dijon a étrenné ses étoiles le 1 er avril (Photo JF Cortot/L’Essor)

Ce lundi était aussi la première apparition avec ses étoiles du général Pascal Hurtault, adjoint du commandant de région et nommé commandant de l’école de Dijon en juin prochain.

La citation pour l’adjudant Laurent Doubravass

“Gradé supérieur de la brigade d’Auxonne, particulièrement courageux et déterminé.
Le 16 juillet 2018 vers 6 heures, est engagé sur la commune d’Auxonne pour un différend familial entre deux frères, dont l’un a déjà fait l’objet de plusieurs hospitalisations psychiatriques.
Sur place, alors que son binôme est victime d’une première agression à l’arme blanche, reçoit à son tour quatre coups de couteau dont trois le blessant gravement au niveau du visage.
Face à la détermination de l’individu, son camarade fait usage de son arme de service, puis procède à l’interpellation du forcené qui sans être atteint par le tir, jette son arme.
A fait peuve, en la circonstance, d’un réel mépris du danger et un remarquable sang-froid qui font honneur à la gendarmerie nationale.

La citation du gendarme David Lagrange

“Sous-officier de la brigade autonome d’Auxonne, particulièrement courageux et déterminé.
Le 16 juillet 2018 vers 6 heures, est engage sur la commune d’Auxonne pour un différend familial entre deux frères, dont l’un a déjà fait l’objet de plusieurs hospitalisations psychiatriques.
Sur place, est victime d’un coup de couteau dont les effets sont contenus par le port de son gilet pare-balles. Alors que son coéquipier est à son tour agressé de quatre coups de couteau au visage, fait usage de son arme contre le forcené qui sans être atteint par le tir, jette don arme avant d’être interpellé.
Prodigue ensuite les premiers soins à son camarade jusqu’à l’arrivée des secours.
A fait preuve, en la circonstance, d’un réel mépris du danger et d’une totale abnégation qui font honneur à la gendarmerie nationale.”

L’Essor adresse ses félicitations à ces deux gendarmes pour cette décoration.

JF Cortot

A voir également

Bombe lacrymogène, comment s’en procurer ?

Arme de défense autorisée pour les forces de l'ordre, mais aussi les civils, la bombe lacrymogène peut s'avérer très efficace...

2 Commentaires

  1. Merci beaucoup pour cet article!!!
    Cordialement
    G/LAGRANGE David

    • La rédaction

      Avec plaisir! Cordialement et félicitations

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !