lundi 28 septembre 2020
Accueil / L'actualité Bourgogne-Franche-Comté / En cas d’acte terroriste, le premier gendarme sur place alertera directement le directeur général
Le général d'armée Richard Lizurey, directeur général de la Gendarmerie nationale (Photo d'illustration S.D/L'Essor).
Le général d'armée Richard Lizurey, directeur général de la Gendarmerie nationale. (Photo/S.D/L'Essor).

En cas d’acte terroriste, le premier gendarme sur place alertera directement le directeur général

« Alerte attentat. Explosion d’une voiture piégée devant la la marie de Tribouille (Côte du sud). Plusieurs victimes. Selon témoins, auteur DCD.  Sécurisation en cours. PJ avec photo prise à 13h43 ».

En cas d’acte terroriste constaté, voici le type de message que le premier gendarme sur les lieux devra transmettre directement au général d’armée Richard Lizurey.

La direction de la Gendarmerie estime en effet que, dès la survenance d’un acte terroriste, la « rapidité et la fiabilité » des informations transmises directement au directeur  revêtent un « caractère impératif ». Elles garantissent en effet l’alerte des autorités, comme le ministère de l’Intérieur et contribuent par ailleurs à « optimiser la conduite des opérations ».

Exercice dans une brigade de Côte-d’Or

Néogend brigades de contact
Photo d’illustration (D.C/L’Essor).

La direction demande donc à tout gendarme « primo-engagé » présent sur les lieux et constatant visuellement la véracité de l’acte terroriste en cours de transmettre, par le biais de son application Néogend et de la messagerie interpersonnelle, directement au directeur général un compte rendu initial très bref.

Celui-ci sera, le cas échéant accompagné d’une photo des lieux. Une copie du message doit également être adressée au Centre opérationnel de la Gendarmerie et au centre opérationnel du groupement local.

Lors d’un exercice le lundi 20 février à 17h40,  deux sous-officiers d’une brigade de Côte-d’Or,  arrivés les premiers sur une suspicion d’acte terroriste perpétré contre un groupe scolaire, ont transmis un message d’alerte initial au directeur général, puis ont été mis en relation téléphonique avec celui-ci.

Crowdfunding campaign banner

8 Commentaires

  1. Raoulginette

    Ridicule.

  2. yodi

    pourquoi pas ? j’ose espérer que le gendarme lambda n’aura pas d’ennuis avec la pesante hiérarchie

  3. Bastianus

    C’est toi qui est ridicule !!!!et la gestion de l’opérationnel tu connais pas …..
    Encore un commentaire qui sert à rien

  4. C’est un manque de confiance évident envers la hiérarchie, c’est à elle de réagir instantanément et non au simple gendarme qui est sur le terrain et qui doit endosser la responsabilité d’une telle transmission….

  5. QUEVA

    C’est une idée de bon sens qui devrait contribuer à la nécessaire rapidité de la réaction sachant qu’on parle ici d’actes terroristes, donc un cadre bien particulier, et non pas pour tout type d’intervention où la hiérarchie garde tout naturellement la main…. c’est en tout cas ce que je crois comprendre…

  6. PECHIN

    Ce qui a fait la force de la Gendarmerie c’est sa connaissance du terrain. Il faut revenir aux fondamentaux de l’Arme, si cela n’est pas fait nous allons au devant d’échecs retentissants..Les tablettes les matériels modernes sont des moyens complémentaires qui ne peuvent remplacer la connaissance physique du terrain et des hommes.

  7. THOMANN FRANCIS

    Bien sûr qu’il faut revenir aux fondamentaux, se lever le cul de la voiture, prendre contact avec les gens, retraités, commerçants, retraités, etc., seule façon de recueillir des renseignements utiles. Encore faut-il qu’ont leur en laisse le temps et lâcher un peu l’informatique et les portables….

  8. Marco

    Va t’on y gagner en efficacité ? Et gare aux égos des échelons hiérarchiques squizés par ce système. Il y a fort à parier que dans chaque région, des notes vont pleuvoir pour “aménager” la transmission du renseignement. Je ne vois pas un Cdt de Grpt, décrocher son téléphone et recevoir, avec plaisir, le renseignement de ce qui se passe “chez lui” directement de la DGGN….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *