mercredi 25 novembre 2020
Accueil / L'actualité Auvergne Rhône-Alpes / Maëlys : sauf contre-indication médicale, Lelandais sera chez le juge jeudi

Maëlys : sauf contre-indication médicale, Lelandais sera chez le juge jeudi

La prochaine audition de Nordahl Lelandais, qui a avoué la semaine dernière avoir tué “accidentellement” la petite Maëlys après cinq mois et demi de dénégations, devrait se tenir jeudi comme prévu sauf contre-indication médicale.

L’homme avait avoué après avoir été acculé par les preuves présentées par experts de la Gendarmerie, notamment, des traces de sang de la fillette dans le coffre de sa voiture.

La commune de Saint-Franc en Savoie, très étendue est située sur les contreforts du massif de la Chartreuse, non loin de Pont-de-Beauvoisin.
Le corps de Maëlys a été retrouvé à Saint-Franc en Savoie (Photo/AV/ L’Essor).

Lire aussi sur L’EssorMaëlys : acculé par l’enquête des gendarmes, Lelandais craque

L’ancien maître chien de 35 ans est hospitalisé depuis vendredi soir dans une unité hospitalière spécialement aménagée (UHSA) de la prison de Lyon-Corbas, sise au sein de l’hôpital psychiatrique du Vinatier, près de Lyon. “Suite à ses aveux, un changement de comportement a été constaté” qui a donné lieu à une surveillance particulière de Nordahl Lelandais “pour éviter tout passage à l’acte“, a indiqué l’Administration pénitentiaire (AP).

Le détenu a demandé à voir un médecin et ce dernier a décidé de le transférer en UHSA. “Son maintien, comme sa sortie, dépendent d’une décision médicale“, a souligné l’AP, rappelant l’existence du secret médical autour de tout malade, fut-il détenu. Cette unité aménagée “reste un établissement pénitentiaire, il peut y être entendu (par les juges d’instruction, ndlr), y avoir des parloirs, etc.“.

Comment et pourquoi Maëlys a t-elle été tuée ?

A priori, si “aucune contre-indication médicale” ne vient reporter cette audition, Lelandais, mis en examen pour l’enlèvement et le meurtre de la fillette, devrait être extrait de l’UHSA, ou de la prison de Saint-Quentin Fallavier, s’il y est revenu entre-temps, pour être entendu à Grenoble.

La salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin où la fillette a disparu dans la nuit du 26 au 27 août 2017. (Photo/A.V/L’Essor).

Cette audition est très attendue pour comprendre ce qui est arrivé à Maëlys De Araujo cette nuit du 26 au 27 août à Pont-de-Beauvoisin (Isère) où elle participait à un mariage avec sa famille, avant de disparaître.

On a leet le quand, il nous manque le comment et le pourquoi” de la mort de la fillette de 8 ans, dont le squelette et quelques effets (la robe et une sandale) ont été retrouvés à l’endroit où Nordahl Lelandais a conduit les enquêteurs mercredi, a relevé une source proche de l’enquête.

Ce rebondissement inattendu, alors qu’il niait depuis sa première mise en examen début septembre toute implication, est lié à la découverte par les gendarmes d’une goutte de sang de Maëlys dans le coffre de sa voiture qu’il avait minutieusement récurée le lendemain du mariage. “Il dira ce qu’il estime devoir dire“, a déclaré mardi sur RMC/BFMTV son avocat Me Alain Jakubowicz.

Si c’est un “accident” comme il le dit maintenant, “il aura à l’expliquer, à l’étayer” devant les juges, a poursuivi l’avocat, qui entend rester “aux côtés de l’homme dont on attend qu’il dise la vérité“.

Nordahl Lelandais est aussi mis en examen à Chambéry pour l’assassinat du caporal Arthur Noyer, 23 ans, disparu en avril 2017.

Avec AFP

Crowdfunding campaign banner

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gratuit : la newsletter de "l'Essor"!

Recevez chaque semaine notre newsletter " Rue Bleue " :  articles inédits, veille sur la presse et infos pratiques

Votre inscription est réussie ! Pensez à confirmer cette inscription dans le mail que vous allez recevoir. Merci.