mercredi 21 novembre 2018
Accueil / A la une / La 381e promotion de l’école de Montluçon sous le parrainage du gendarme François Widmann, secouriste en montagne tué dans une avalanche

La 381e promotion de l’école de Montluçon sous le parrainage du gendarme François Widmann, secouriste en montagne tué dans une avalanche

Sur les 120 élèves-gendarmes ayant intégrés la 381e promotion de l’école de Montluçon, le 22 janvier dernier, ils ont été 117, dont 23 filles, à achever leur formation, le 12 octobre, après un stage de 9 mois. Issus du concours externe, les élèves de la promotion Gendarme François Widmann viennent de la vie civile et sont parfois d’anciens gendarmes adjoints volontaires (GAV).
Une moyenne d’âge située entre 20 et 34 ans

Chez les garçons, le plus jeune aura tout juste 20 ans lors de son départ de l’école, le plus ancien, 34 ans et demi. Chez les filles, la plus jeune a également 20 ans et, la plus âgée, 29 ans.
Cinquante-neuf places en Gendarmerie départementale seront attribuées pour les garçons et 17 pour les filles. Deux places sont réservées au titre des compétences particulières “ski alpinisme”.
En gendarmerie mobile, ce sont 29 places qui sont accessibles aux garçons, 5 pour les filles. Une place est réservée au titre des compétences particulières “ski alpinisme”. Restent 7 places disponibles à la garde républicaine pour les garçons et 2 pour les filles.

Le parrain : François Widmann, secouriste au PGHM des Alpes-Maritimes

Né le 25 septembre 1971 à Désertines, dans le département de l’Allier (03), le gendarme François Widmann passe son enfance dans le Briançonnais. Il y suit une scolarité brillante et obtient le diplôme d’ingénieur en génie de l’environnement.
Après ses études, il effectue, d’octobre 1995 au 1er Août 1996, son service national au 13e bataillon de chasseurs alpins (BCA) de Chambéry (73). Ce n’est que le 28 juillet 1998 qu’il intègre l’école de Gendarmerie de Chaumont (52). Nommé gendarme le 25 juillet 1999, il est affecté à l’escadron de Gendarmerie mobile 25/6 de Digne-les-Bains (04). Il s’oriente alors vers la spécialité “montagne” et, après avoir obtenu les qualifications nécessaires, rejoint le peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Saint-Sauveur-sur-Tinée (06), le 1er Mai 2004.
Le 11 avril 2005, désigné chef d’équipe, le gendarme François Widmann est engagé avec son effectif dans une recherche de personne disparue en montagne, dans le secteur de la commune de Valdeblore (06). Dans des conditions dégradées en raison d’une météo hostile, il parvient malgré tout, avec son équipe, à ramener la personne saine et sauve. Pour cette intervention, il reçoit, en juillet 2005, la médaille de bronze pour actes de courage et de dévouement. Cette décoration s’ajoute à la médaille de bronze de la défense nationale qui lui a été remise en janvier 2005.
Des médailles à titre posthume pour son engagement et ses valeurs

Le 9 Mars 2006, sur la commune de Saint-Etienne-de-Tinée (06), le gendarme Widmann participe à une mission d’entraînement réunissant une douzaine de secouristes. Accompagné de deux camarades, il effectue une progression sur un itinéraire hors-piste, sécurisé le matin même par des tirs d’explosifs. Mais une plaque de neige accumulée par le vent cède brusquement et les emporte sur plusieurs centaines de mètres. S’ils parviennent à rester en surface, les trois secouristes sont grièvement blessés. Plus gravement atteint, le gendarme Widmann décède peu de temps après son arrivée à l’hôpital de Nice (06).
Pour son engagement et les valeurs qu’il a démontré tout au long de sa carrière, le gendarme François Widmann reçoit, à titre posthume, la médaille militaire et la médaille d’argent de 1ère classe pour actes de courage et dévouement.

La cérémonie de remise des prix de la  381ème  promotion “Gendarme François Widmann”, présidée par le général Philippe Durand, commandant l’école de Montluçon, s’est déroulée le 8 octobre 2018, en présence du lieutenant-colonel Colmez, chef de la division d’instruction, du Capitaine Gilles-André Poyaud et des cadres de la 4ème compagnie d’instruction. A  l’issue des remises des diplômes aux 10 meilleurs classés, Bernard Deligny,  le président de l’UD 03 Montluçon-Moulins,  s’est adressé à l’ensemble de la 381ème promotion. Au nom de l’UNPRG et de son président national, il a ensuite remis la plaquette d’honneur au major de la  promotion : l’élève gendarme Guillaume De Cilla. Un abonnement au journal mensuel L’Essor de la Gendarmerie nationale lui a également été remis, ainsi qu’au président de la promotion, Emmanuel Cosson. Huit abonnements numériques à l’Essor ont récompensés les élèves gendarmes Enzo Karoui,  Allan de Sousa, Martin Farouil, Charline Bruneau, Emmanuelle Breynat, Nathanael Lebugle, Guillaume Violet et Bastien Daoudal.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

A voir également

Assemblée nationale

Après le Sénat, les députés planchent sur la réforme de la justice

Les députés examinent le projet de loi de programmation de la justice. Ce texte dense comporte des dispositions qui vont changer le travail des gendarmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !