dimanche 17 février 2019
Accueil / En direct des départements / Instructeur à Montluçon, le capitaine Didier Richefort pose le képi
Le capitaine Richefort avec son épouse et le général Loron à droite (Photo DR)

Instructeur à Montluçon, le capitaine Didier Richefort pose le képi

Il aura vu, comme sous-officier et officier passer des générations d’élèves gendarmes à l’école de Gendarmerie de Montluçon. Le capitaine Didier Richefort a posé définitivement le képi lors d’une cérémonie le 18 juin dernier à l’école de Montluçon.

La boucle est ainsi bouclée car c’est de cette école qu’il est sortie gendarme en 1981 pour rejoindre la brigade  de Chasseneuil- sur-Bonnieure (16). Il a ensuite enchaîné la brigade de Varennes-sur-Allier de 1985 à 1989, la brigade de recherches de Clermont-Ferrand jusqu’en 1991,  la brigade d’Ebreuil (commandant de brigade), la brigade de Bellerive- sur- Allier (adjoint) et la brigade de Bourbon l’Archambault (commandant).

C’est en 2001, qu’il revient à l’école de Montluçon comme commandant de peloton jusqu’en 2006. Nommé major sur concours, il est affecté en Ile de France à la compagnie de Provins, comme commandant du PSIG, puis promu lieutenant il devient commandant de compagnie en second de Provins de 2009 à 2010.

Il rejoint alors la compagnie de St-Pierre-de-la-réunion comme adjoint de 2010 à 2012 puis  commandant en second de 2012 à 2014.

Promu capitaine en 2011, il revient à Montluçon comme commandant de la 7° compagnie de 2014 à 2016 puis adjoint au directeur de l’instruction et officier pédagogie de 2016 à 2018.
Technicien en identification criminelle (TIC), Didier Richefort a été Formateur Relais Anti Drogue FRAD et formateur relais environnement écologie FREE devenu ARESP.

Il est notamment chevalier dans l’ordre national du Mérite.

Didier Richefort et son épouse se retirent à Désertines.

L’Essor et l’UNPRG dont le couple est membre leur souhaite une excellente retraite.

A voir également

L'antenne GIGN d'Orange (Illustration /JPA/L'Essor)

De la Guyane à la Drôme et à l’Ardèche, deux filières de cocaïne et d’héroïne stoppées par les gendarmes

Chaque semaine des mules transportaient jusqu’à deux kilos de cocaïne par le vol Cayenne-Orly pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement notre dernier dossier : « il y a 10 ans, le rattachement de la Gendarmerie au Ministère de l‘Interieur »

Vous n’êtes pas (encore) abonné à notre magazine « L’Essor de la Gendarmerie Nationale », je vous propose de recevoir, gratuitement, notre dossier du mois de janvier, en tiré à part.


Il vous suffit pour cela de nous retourner, en un clic, le simple bulletin ci-dessous :