vendredi 13 décembre 2019
Accueil / L'actualité Auvergne Rhône-Alpes / Hommage au gendarme motocycliste Pierre Larsen
Le gendarme Pierre Larsen, est décédé en février dernier (Photo DR)
Le gendarme Pierre Larsen, est décédé en février dernier (Photo DR)

Hommage au gendarme motocycliste Pierre Larsen

Sa fille a voulu lui rendre hommage à quelques jours de son anniversaire. Il aurait eu 76 ans le 18 mai prochain. Le gendarme Pierre Larsen a été accompagné en mars dernier à sa dernière demeure à Montélimar (Drôme). Né le 18 mai 1943 à Copenhague (Danemark), il est décédé le 22 février dernier dans la Drôme à Saint-Paul-Trois-Châteaux. 

Fils de militaire, frère de deux gendarmes, Pierre Larsen est d’abord policier national à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine) de 1969 a 1972. Il entre ensuite en Gendarmerie. 

Motocycliste à la gendarmerie de l’Air

Formé à l’école de Melun (Seine-et-Marne), il débute sa carrière comme motocycliste à l’escadron de gendarmerie mobile 6/2 à Melun où il reste jusqu’en 1976. De 1976 à fin 78, il est motocycliste à la gendarmerie de l’Air à Paris puis à la base aérienne 125 à Istres (Bouches-du-Rhône) de 1978 à 1980.

En 1981, il retrouve la mobile à l’escadron 1/15 de Bourg Saint Andéol (Ardèche) jusqu’au début 1990. C’est à l’escadron 10/15 de Grenoble qu’il sert ensuite avant de revenir en 1996 à Bourg Saint-Andéol où il termine sa carrière au grade de gendarme.

L’Essor adresse ses sincères condoléances à la famille de Pierre Larsen, longtemps abonné à notre journal, et adhérent à l’UNPRG.

 

A voir également

Sous-officiers de la Gendarmerie dans la cour d'honneur des invalides (M.GUYOT/ESSOR)

“Que fait dans l’Arme ce gendarme qui s’attaque au temps de travail?”

La croisade d'un sous-officier contre le temps de travail en Gendarmerie passe mal chez ses camarades de la grande famille de l'Arme.