lundi 28 septembre 2020
Accueil / L'actualité Auvergne Rhône-Alpes / Disparition : le chef d’escadron Paul-André Félix s’en est allé

Disparition : le chef d’escadron Paul-André Félix s’en est allé

Une collecte est organisée sur le site Leetchi pour la famille de Paul-André Félix ( capture d’écran)

Il est parti à seulement 37 ans après un long combat de 5 ans contre une implacable et “longue maladie” contre laquelle il s’est battu comme le  soldat qu’il était.

Le chef d’escadron Paul-André Félix, chef de cabinet et communication du général commandant la région Auvergne-Rhône-Alpes est décédé le  17 août. Ses obsèques ont été célébrées le lundi 21 août en l’église de L’Arbresle dans le Rhône.

Né le 4 juin 1980 à Bron, Paul-André a d’abord grandi à Dardilly, puis à Eveux, près de L’Arbresle rappelle le Progrès qui lui a consacré un bel article.

À l’issue d’une classe préparatoire au prytanée militaire de la Flèche, il a réussi le concours d’entrée de l’école militaire de Saint-Cyr filière Gestion des ressources de la défense.

Une collecte pour sa famille

A l’issue de sa scolarité à Saint-Cyr ( Promotion Général Vanbremeersch 2001-2004)  dont il est sorti bien classé, il a choisi  l’arme du génie et après l’école supérieure et d’application du génie a intégré  en 2005 le 13e régiment du Génie de Valdahon (Doubs).

Il a rejoint la Gendarmerie en 2010 via le concours des capitaines et à l’issue de sa formation à l’EOGN a rejoint le 1 er régiment d’infanterie de la Garde républicaine, où il a été  promu chef d’escadron en 2011. Il comptait d’ailleurs beaucoup d’amis à Nanterre et était l’un des responsable du club de basket de la caserne membre des clubs de la défense.

Le  club de Basket Nanterre    lui a d’ailleurs rendu hommage pour son implication au sein du club Rathelot pour la sécurité des matchs de basket.

En 2015, il a retrouvé sa région natale à Sathonay-Camp où il a été nommé chef du cabinet et de la communication.

Profondément humain et toujours accessible, détestant l’injustice, il était apprécié de ses frères d’arme pour sa gentillesse, mais aussi son sens de la répartie. Même dans les situations les plus improbables, il conservait son éternel sens de l’humour” écrit un journaliste du Progrès qui le fréquentait  régulièrement.

Il s’est beaucoup impliqué dans cette fonction et avait tenu malgré la maladie à participer il y a quelques mois au séminaire des officiers communication à la direction générale et à une séance de formation.

Jusqu’au bout, il a continué à travailler et manier l’humour.

Il était marié avec  Aude Poncet et père de trois  enfants nés de leur union : Léandre, 10 ans, Augustine, 7 ans, et Constance, 5 ans.

Le club de Basket de Nanterre , la Jeunesse Sportive des Fontenelles de Nanterre (JSFN lui a rendu hommage pour son implication au sein de l’association les Rathelots pour la sécurité des matchs de basket.

Une collecte est organisée pour sa famille sur le site Leetchi .

L’Essor qui a eu l’honneur de le connaître et d’apprécier ses hautes qualités humaines et professionnelles adresse ses plus sincères condoléances à sa famille et à ses camarades.

D.C

Crowdfunding campaign banner

Un commentaire

  1. mejean

    Décès ancien cdt de groupement DROME
    Alain Hurtevent n’est plus. Le président des 14 500 chasseurs de la Drôme est décédé samedi matin, à l’hôpital de Valence. Il souffrait d’un cancer généralisé, qui s’était déclaré il y a environ un an. Il avait 69 ans. « Il va nous manquer », commente sobrement Jean-Louis Briand, l’un de ses très proches collaborateurs élus à la Fédération de Chasse. En sept ans de présidence, Alain Hurtevent a contribué à faire de la FDC un interlocuteur expert, lui faisant obtenir le label d’association de protection de l’environnement. Il a rejoint la Fédération après une carrière de gendarme de haut vol. Il sera le commandant de la gendarmerie de la Drôme après avoir été conseiller technique à la sécurité routière auprès des premiers ministres Alain Juppé et Lionel Jospin. Il la terminera dans les services secrets en Afrique et au Moyen-Orient. Rigoureux et déterminé, l’homme n’en était pas moins chaleureux.
    Condoléances à sa famille et ses camarades d’arme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *