vendredi 22 juin 2018
Accueil / A la une / La section de recherches de Chambéry a fêté ses 40 ans!
Les anciens de la SR de Chambéry. Au premier rang à gauche, Guy Cettour-Cave, l’une des figures et pionnier de l’unité

La section de recherches de Chambéry a fêté ses 40 ans!

La section de recherches Savoie-Mont-Blanc a fêté le 1er juin,  ses quarante ans d’existence par une prise d’armes et une réception caserne Woerhlé à Chambéry. Le soir, à l’appel du président de l’amicale de la SR de Savoie, l’adjudant Yohan Ballesto,  une soirée plus familiale avait pour cadre la ferme de Bressieux à Bassens.

En 1978, le major René Mathieu fut le premier patron de l’unité. On célèbre toujours sa forte personnalité et son grand professionnalisme, comme la SR de Lyon le fait pour le major Rex ou celle de Grenoble pour le major Cohet (sans oublier pour autant le capitaine Lardeux).

Aujourd’hui cette section moderne, qui, en plus des activités habituelles, est hautement spécialisée dans le domaine montagnard du fait de sa situation géographique, est commandée depuis six ans par le colonel Pascal Claisse et compte 29 militaires et quelques réservistes. Depuis sa création 116 personnels y ont été affectés, dont une dizaine d’officiers et de sous-officiers féminins.

Emotion

De nombreux anciens et beaucoup de personnalités civiles et militaires ont participé à la cérémonie officielle. Elle s’est terminée par un moment d’émotion lorsque Mme Zahia Ferhat, son fils et sa fille ainsi que  Pierre Fourni, se sont avancés pour inaugurer une plaque en l’honneur de leurs mari, père et frère, décédés en service le 6 juillet 1979. Les gendarmes Claude Ferhat et Benjamin Fourni s’étaient présentés, à Tresserve, face au lac savoyard du Bourget, dans un hôtel où logeait, sous un faux nom, le gangster James Drouard. Evadé de la prison de Valence, il n’avait pas hésité à tirer pour s’enfuir. Devenu ennemi numéro 1, traqué, Drouard fut abattu douze jours plus tard par des gendarmes près de Bayonne. Cette petite cérémonie était d’autant plus émouvante que Laurent, fils de Claude Ferhat est lui-même gendarme à Mourmelon-le-Grand (Marne).

Gros dossiers

La Section de recherches de Chambéry est évidemment dans l’actualité avec l’affaire du caporal Noyer dans laquelle Nordhal Lelandais est impliqué par la Justice. Deux autres dossiers plus anciens mobilisent toujours les gendarmes : celui de la disparition des auto-stoppeuses belges Françoise Bruyère et Marie-Agnès Cordonnier, il y a… 34 ans et celui de la tuerie de Chevaline (2012) qui a déjà conduit les enquêteurs au Royaume-Uni, en Suède, en Epagne, en Allemagne, en Suisse, en Italie.

Auparavant (2003), l’unité avait résolu une autre tuerie dont fut victime la famille Flactif au Grand-Bornand en Haute-Savoie). Le principal auteur, David Hotyat, a été condamné -à perpétuité- et ses complices aussi. Autre affaire retentissante à laquelle participa la SR et qui se termina  brutalement lorsque Roberto Succo se suicida en Italie, en 1988, après avoir tué sept personnes (au moins), dont ses parents, en Italie, ainsi que deux policiers français lors d’une folle équipée criminelle.

Outre les affaires traditionnelles de lutte contre le banditisme, des affaires hors-normes ont été confiées à ces gendarmes d’élite : blanchiment d’argent sale (axe Russie/Courchevel), accident de Michaël Schumacher à Méribel-les-Allues en décembre 2013,  pollution à la dioxine à Gilly-sur-Isère (Savoie), incendie du centre équestre haut-savoyard de Lescheraines où sept enfants et leur monitrice ont trouvé la mort, catastrophe du camping du Grand-Bornand (23 morts à la suite d’un orage), meurtre de deux gendarmes à Faverges (Haute-Savoie)…

La Section de recherches de Chambéry a bien mérité de la Gendarmerie nationale qui a su, selon son chef, le colonel Pascal Claisse « se positionner comme un acteur moderne et efficace de police judiciaire en phase avec son temps pour lutter contre la criminalité sous toutes ses formes ».

Décorés Lors de la prise d’armes, deux d’entre eux, les majors Jean-Noël Gilardot et Jean-Loup Guibert ont été décorés de la médaille militaire. Le premier, parti de Longwy (Meurthe-et-Moselle), fut GA en 1982 à Mandelieu (Alpes-Maritimes) après ses classes à à Porquerolles (Var). Elève à Chaumont, en brigade à Bonnières-sur-Seine (Yvelines), puis à la BR de Saint-Jean-de-Maurienne (Savoie), adjoint à la BT de Cruseilles (Haute-Savoie), il est à la SR depuis 2001. Le second, originaire de Poitiers (Vienne), fut successivement GA à Roanne (Loire) en 1985, élève à Montluçon, mobile à Annecy (Haute-Savoie) puis en BT à Roussillon (Isère). Judiciairement, il commença à la BR d’Albertville (Savoie), continua, en Corse, à la BR de Porto-Vecchio puis à celle d’Ajaccio, avant d’intégrer la SR de Savoie en 2004.

André VEYRET

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A voir également

Chaumont : la promotion gendarme Bouchenard baptisée : vidéos et diaporama

La cérémonie de baptême de la promotion “Gendarme Bouchenard”  de la 3ème compagnie d’instruction constituant …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *