lundi 23 juillet 2018
Accueil / L'actualité Nouvelle Aquitaine / Niort : l’hommage militaire à l’adjudant-chef Pierre Lawpois (vidéo et diaporama)

Niort : l’hommage militaire à l’adjudant-chef Pierre Lawpois (vidéo et diaporama)

Une cérémonie militaire a eu lieu jeudi en fin de matinée à la caserne de gendarme de Niort (Deux-Sèvres) en hommage à l’adjudant-chef Pierre – Philippe Lawpois, mort en service, dans un accident le samedi 3 février. Âgé de 47 ans, motocycliste de la brigade motorisée de Melle, il était marié et père de trois enfants.

Lors de la cérémonie, le général de division Jean-Pierre Michel, commandant la région de Gendarmerie de Nouvelle-Aquitaine et la Gendarmerie pour la zone de défense et de sécurité Sud-Ouest, a rendu hommage au militaire décédé.

Sa mort brutale, accidentelle, est une terrible injustice. Elle nous rappelle une fois de plus que les femmes et les hommes qui s’engagent dans la gendarmerie pour faire respecter la loi, pour servir les autres, pour protéger nos concitoyens en toutes circonstances, le font parfois au péril de leur vie”. 

L’adjudant-chef a été décoré à titre posthume de la médaille militaire et la médaille d’or de la Défense nationale avec palme de bronze.

L’UNPRG était représentée par le président départemental  Gérard Sullet, son porte drapeau et des membres du conseil d’administration.

Télécharger (PDF)

L’adjudant-chef Pierre Lawpois (Photo/Gendarmerie).

Originaire de Seine-et-Marne, Pierre-Philippe Lawpois avait été gendarme auxiliaire en 1990. Formé au CIGA d’Auxerre, il a d’abord servi au peloton de Gendarmerie de montagne (PGM) des Rousses (Jura)  avant de suivre sa scolarité à l’Ecole des sous-officiers de gendarmerie de Chaumont.

Après une première expérience sur le terrain à la brigade territoriale de Bressuire où il est resté onze ans et où il a réussi l’examen d’officier de police judiciaire, il avait décidé de devenir motocycliste.

Après sa formation à Fontainebleau, il avait été affecté pour la première fois à Melle en 2003 comme adjoint au commandant de la brigade motorisée. Après avoir travaillé dans différentes unités du Poitou-Charentes, notamment à Ruffec et à Lusignan dans la Vienne, il était revenu à Melle en début d’année dernière. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A voir également

Le chef d’escadron Peigney, passe de l’EDSR de Saône-et-Loire à celui du Haut-Rhin

Le chef d’escadron Jérôme Peigney, commandant l’EDSR de Saône-et-Loire prendra le commandement de l’EDSR du …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *