samedi 21 juillet 2018
Accueil / A la une / Le HK 416F, fusil d’assaut allemand qui remplace le Famas
La version courte du HK 416F, destinée aux militaires embarqués (MG/L'Essor)
La version courte du HK 416F, destinée aux militaires embarqués (MG/L'Essor)

Le HK 416F, fusil d’assaut allemand qui remplace le Famas

Le ministère de La Défense a présenté à la presse ce jeudi 1er février le fusil d’assaut HK 416F qui va succéder au fidèle Famas, en dotation dans les armées depuis 1979.

Le Famas reste en Gendarmerie

Des élèves de l'école de Dijon s'entraînent avec le Famas Crédit : M.Guyot/Essor.
Des élèves de l’école de Dijon s’entraînent avec le Famas Crédit : M.Guyot/Essor.

Côté Gendarmerie, seuls les membres du GIGN sont concernés par ces armes. Les gendarmes d’élite, possèdent en effet déjà, dans leur arsenal très varié, des fusils d’assaut HK 416, de calibre 5,56 ainsi que des HK 417, de calibre 7,62, qu’ils ont notamment utilisé en Afghanistan. Les gendarmes affectés en Psig utilisent eux aussi des armes de la société allemande Heckler & Koch, HK G36 ou HK UMP9.

Lire aussi sur L’EssorENTRETIEN – Les HK G36 des Psig et des BAC sont “fiables et sûrs”, selon un spécialiste

Pour le reste, il n’est pas prévu de remplacer le “clairon” des gendarmes, surnom couramment donné au Famas, acronyme de Fusil d’assaut de la Manufacture d’armes de Saint-Etienne.

Le soutien, un argument de choix

Dans l’armée de Terre, la Marine et l’armée de l’Air en revanche, le Famas, va progressivement, de 2017 à 2028, céder la place au HK 416F.

Cinq  candidats avaient répondu à un appel d’offres pour lequel les qualités de l’arme ont été évaluées, mais aussi, “le soutien, la maintenance et l’aptitude  à la mise en oeuvre de l’arme”, explique le responsable à la Direction générale de l’armement (DGA) du projet d’acquisition des  HK 416 pour la France. “Les concepts d’emploi et de soutien des armes ont été pris en compte dès le début du programme”.

Lire aussi sur L’EssorVIDÉO – Plan BAC-Psig : équipements et nouvelle doctrine d’intervention

Le Famas coûtait trop cher

Car l’une des raisons du remplacement du Famas, est justement le coût de sa maintenance. “Le Famas est un très bon fusil, mais il a quarante ans d’emploi intense et coûte cher à l’entretien. On sous-traite le percuteur, qui représente 380 euros pour trois mille coups de fusil.

Avec trois percuteurs, on peut acheter un HK 416. Va-t-on continuer à acheter des percuteurs ou acquérir des fusils neufs ? Une autre faiblesse de ce fusil réside dans les chargeurs. Avec six chargeurs Famas, on achète un HK 416″, détaillait en octobre 2016 le général Jean-Pierre Bosser, chef d’état-major de l’armée de terre.

Souveraineté en cause

Ce nouveau fusil d’assaut a également “suscité un débat autour  de la souveraineté nationale parce que c’était la première fois en France depuis 300 ans que nous choisissions d’équiper nos soldats avec un fusil qui n’était pas français, mais c’est bien la performance et la supériorité des combattants au contact qui avait dicté ce choix”, assurait ce jeudi 1er février le contre amiral Frédéric Renaudeau, porte-parole adjoint du ministère des Armées.

Deux versions et un lance-grenades

” Fiable, robuste, précis et facile d’emploi, ce fusil équipe déjà des forces de police et forces armées à travers le monde dans des versions différentes “, précise le porte-parole adjoint. Le HK 416F est le modèle de HK 416 spécifique aux armées françaises. Il sera décliné dans deux versions, HK 416F-S (standard)  et HK 416F-C (court). Le modèle standard concerne les combattants à pied, tandis que le modèle court concerne les soldats embarqués ou ceux qui ont juste besoin d’une arme de défense. Ce fusil est par ailleurs équipé d’un lance-grenades de 40 mm, le HK 269, qui peut être utilisé indépendamment ou monté sur le fusil.

168 millions d’euros sur 10 ans

Le principe du remplacement du Famas avait été acté en avril 2016 lors d’un conseil de défense et budgété sur une période de 10 ans pour un coût global de 168 millions d’euros, TVA incluse, pour 100,000 fusils. La première livraison a eu lieu en 2017, avec 5340  exemplaires dotés dans certaines unités. 8 000 devraient être livrés en 2018.

Matthieu Guyot

A voir également

Deuxième concours sous-officier mars 2018 (interne) : les résultats sont publiés

Nous publions les résultats du deuxième concours (interne) sous-officier de Gendarmerie de mars 2018 qui …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *