samedi 21 avril 2018
Accueil / A la une / Des fanions pour les unités bourguignonnes ( Vidéo)

Des fanions pour les unités bourguignonnes ( Vidéo)

Les compagnies et EDSR bourguignons ont désormais leur fanion.

Signe de ralliement à des valeurs partagées et porteur d’une symbolique puissante” . C’est ainsi que le général Olivier Kim, commandant la région de gendarmerie de Bourgogne-Franche-Comté et le groupement de la Côte-d’Or a présenté les fanions qui ont été remis très officiellement ce 13 octobre 2017, sur la place de la Libération à Dijon.

Le général KIM,  a ainsi remis un fanion à chaque compagnie et EDSR des quatre départements bourguignons.

Le fanion n’est habituellement attribué que jusqu’à l’échelon groupement. Le chef  de la région Bourgogne a voulu que les 15 compagnies et les 4 EDSR puissent avoir leur fanion.

Il a d’abord confié les fanions aux commandants de groupement qui à leur tour les ont remis à leurs compagnies et EDSR. “Portez les haut et soyez en dignes” a ajouté le général dans son ordre du jour.

Cinq nouveaux réservistes citoyens en Côte d’Or

Au cours de cette cérémonie, des réservistes citoyens ont été également mis à l’honneur. Le groupement de gendarmerie départementale de la Côte-d’Or accueille ainsi 5 nouveaux réservistes citoyens :

– Madame Nathalie Koenders, conseillère départementale et 1ère adjointe au maire de Dijon au grade de lieutenant-colonel

– Monsieur Frédéric Devevey, chargé de mission archéologiques à l’INRAP de Dijon, au grade de chef d’escadron

– Monsieur Emmanuel Hudeley, directeur de l’école privée Alix Providence à Dijon, au grade de chef d’escadron

– Madame Rachel Grivault-Laisne, conseillère municipale de Brazey-en-Plaine et vice-présidente du Souvenir Français au grade de chef d’escadron

– Monsieur Sébastien Kencker, formateur AFPA au grade de lieutenant.

J.F Cortot

Images drones Dronapex 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Offre d'essai : 2 MOIS GRATUITS !

  •  

    Recevez le magazine mensuel en version numérique pendant deux mois.

     

    Essayez vite, c’est gratuit !